premium 1
premium 1 mobile
philharmonie 1

La Philharmonie de Paris en « Immersion »

Le 5 sept. 2016

La nouvelle campagne de BETC, ’’Immersion’’, exprime le ressenti du spectateur plongé au cœur de la musique, dans un lieu qui propose de la découvrir de toutes les façons possibles.

Etre immergé dans la musique, c’est écouter bien sûr, grâce à l’acoustique exceptionnelle de la grande salle construite par Jean Nouvel pour suspendre les spectateurs dans l’espace et créer « l’impression d’être entouré, immergé dans la musique et la lumière » selon ses propres mots. C’est aussi voir l’orchestre comme jamais dans cette salle où la distance maximum entre le chef d’orchestre et le dernier spectateur n’est que de 32m. C’est également toucher et être touché à travers les multiples ateliers et concerts participatifs. C’est aussi faire des rencontres lors des conférences et des débats. C’est enfin apprendre dans le musée, les expositions et les weekends thématiques.

Immersion

Pour exprimer visuellement cette immersion totale dans la musique et le « choc » émotionnel qui en découle, la campagne montre des instruments – piano, violon, conga – qui plongent au cœur d'une nappe de couleur. En affichage, la chute est comme suspendue dans le temps : les instruments sont enveloppés d’une couronne d’éclaboussures, comme autant de notes et variations musicales qui font sentir au spectateur la puissance de l'impact initial. En film, des éclaboussures rouges jaillissent et virevoltent sur un concerto pour piano et orchestre de Rachmaninov, alors qu'un lourd piano à queue s’enfonce doucement dans la nappe de peinture.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.