habillage
premium 1
premium1
actu_24837_vignette

Coca-Cola retweete Hitler

Le 6 févr. 2015

Quand au Super Bowl, Coca-Cola propose aux Twittos de transformer les tweets négatifs en art ASCII... le processus automatique se fait piéger et retweete des citations d'Hitler himself.

Coca-Cola a fait du bonheur son territoire de marque. Pour le Super Bowl, le roi du soda a diffusé un spot invitant les internautes à l’aider à transformer toute la haine d’internet en amour. Comment ? Vous voyez un tweet négatif. Vous y répondez en utilisant le hashtag #MakeItHappy. La marque reprend alors le tweet incriminé en gardant son contenu, mais en le transformant en dessin selon le principe de l'art ASCII qui vise à réaliser des images uniquement à l'aide de lettres.

Les équipes de Gawker n’ont pas tardé à remarquer que la marque avait, dans le cadre de cette campagne, repris les « Fourteen Words », un slogan néonazi qui reprend les termes de David Lane, nationaliste et suprémaciste Américain qui milite pour « la race blanche ». Coca-Cola en avait donc fait un joli petit chien.
Max Read, rédacteur en chef de Gawker, a déclaré trouver déconcertant de voir une marque comme Coca-Cola « inciter ses followers à assurer l’existence et la reproduction de racistes blancs ». Pour appuyer son propos, il a créé un bot sur Twitter, @MeinCoke, qui tweete en continu des citations de Mein Kampf pour voir si la marque irait jusqu’à toutes les transformer en art ASCII.

Verdict : Coca-Cola a effectivement tweeté sur son compte officiel des passages du manifeste d’Hitler. Le résultat, c’est que la marque a arrêté sa campagne, au grand regret de ses équipes. Un porte-partole a confié à Adweek : « Le message de la campagne #MakeItHappy est simple : Internet est ce que nous choisissons d’en faire, et nous espérons pouvoir inciter les gens à en faire un endroit plus positif. C’est dommage que Gawker essaye de transformer cette campagne en ce qu’elle n’est pas. Créer un bot qui tente de promouvoir la haine à travers #MakeItHappy est l’exemple parfait de la négativité généralisée que Coca-Cola voulait contrer avec cette campagne ».


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.