actu_16408_vignette_alaune

Virgin s'attaque à nos cerveaux

Entre messages subliminaux et séance d’hypnose avancée, Virgin Mobile tente de s’introduire dans le cerveau des consommateurs avec un film psychédélique et délirant.

En 1967, le groupe Jefferson Airplane scandait « Feed your head, feed your head » via son tube White Rabbit. Un hommage à peine déguisé au chef-d’œuvre de Lewis Caroll  Alice au pays des merveilles et à la prise de drogues hallucinogènes. Un morceau qui résonne forcément dans nos mémoires lorsqu’on découvre la dernière campagne de Virgin Mobile « Retrain your Brain » : 60 secondes d’images totalement barrées pour une mise en scène ubuesque. Une annonce surréaliste où s’entremêlent performances visuelles et slogans commerciaux sur une rythmique hypnotique, répétitive et pénétrante… Wayne Cone chanteur du groupe psychédélique Flaming Lips fait office de maître de cérémonie, accompagné de Colonel Meow, le chat persan le plus connu du web, et de triplées brésiliennes.

Un astucieux détournement de l’art psychédélique à des fins mercantiles. En partant du constat que la majorité des abonnés ont tendance à penser que toutes les compagnies de téléphone se valent et par conséquent se sont résolus à accepter des services médiocres, Virgin Mobile a décidé de pénétrer à l’intérieur de leur tête pour faire bouger les cases : profiter de ce temps de cerveau humain disponible, donc parlait Patrick Le Lay en 2004, alors PDG de TF1, pour y diffuser son message publicitaire.

Une campagne signée Mother New York.

 

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.