habillage
premium1
targetthumb

Une campagne pour maillots de bain sans Photoshop, c'est possible !

Le 3 avr. 2017

Prôner la diversité quand on est un grand distributeur, c'est possible : Target présente des femmes de tailles, poids et silhouettes différents dans une campagne garantie sans retouches Photoshop.

Le grand distributeur Target s’attaque aux maillots de bain en déclinant différents modèles pour différentes silhouettes. La marque a choisi 4 influenceuses américaines de différentes tailles, poids et origines pour promouvoir ces modèles. C’est ainsi que la danseuse Megan Batoon, la skateboardeuse Lizzie Armanto et les mannequins Denise Bidot (qui est aussi body-activist) et Kamie Crawford (qui est aussi animatrice) ont accepté de participer aux shootings sans être ni retouchées ni « sublimées » informatiquement.

Nous sommes en mesure d’offrir des coupes flatteuses pour toutes les silhouettes de sorte à ce que les femmes soient à l’aise dans nos maillots de bain.

Target

La campagne a été accueillie très chaleureusement sur les réseaux sociaux. En effet, les femmes sont nombreuses à exprimer leurs ressentis positifs sur Twitter.

« Merci @Target pour votre approche #TargetSwim ! Ca fait du bien d’être en mesure de voir comment un maillot de bain m’irait. »

« Le catalogue de maillots de bain de Target est garanti sans Photoshop, je trouve ça génial.»

« La publicité de Target m’a fait réfléchir. Et si les photographies non retouchées étaient la norme ? A quel point serions-nous plus à l’aise dans notre peau ? »

Target n’en est pas à son coup d’essai. En 2015, la marque conduisait une campagne similaire « Target Loves Every Body » (Target aime toutes les silhouettes) et brisait les codes habituels des publicités pour maillots de bain en faisant appel à de nombreuses femmes aux corps et silhouettes différents.

targetold

De nombreux publicitaires semblent enfin vouloir en finir avec le body shaming et les retouches outrancières. La démarche a en effet de quoi rappeler les initiatives de la marque de lingerie Lonely qui photographiait 9 influenceuses sans modifications a posteriori, L’Oréal présentant Kate Winsley au naturel ou encore Lane Bryant dans sa campagne anti-Victoria’s Secret.

Les marques misent de plus en plus vers une représentativité plus authentique de la femme, quitte à reconnaître leurs erreurs passées, à l’image de Skol  qui avait dénoncé ses propres campagnes sexistes.

Un bel exemple à suivre.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.