habillage
premium1
premium1
robot andrea

Et maintenant, le chef d'orchestre-robot

Le 13 sept. 2017

Le célèbre ténor italien Andrea Bocelli a chanté accompagné d’un orchestre dirigé par un robot.

A l’occasion du Festival International de la Robotique, qui s’est déroulé du 7 au 13 septembre 2017, l’entreprise ABB et l’orchestre philharmonique de Lucca pour un concert inédit.

YuMi a pris les rênes de la représentation pour guider les musiciens. Une première pour ce robot articulé, à qui il aura fallu 17 heures de travail pour lui permettre de réaliser une performance de 6 minutes. Pour l’aider dans son apprentissage, Andrea Colombini, le chef d’orchestre habituel du philharmonique de Lucca, a prêté main forte aux équipes.

 

Il confie que l’entraînement a été compliqué pour qu’il parvienne à mémoriser ses gestes… Malgré sa flexibilité et une mobilité remarquable, YuMi a besoin d’un piédestal pour pouvoir bouger ses longs bras. « Le coup de foudre n’a pas été immédiat », explique Andrea Colombini. « Au départ, il n’arrêtait pas de se bloquer (…) et il fallait 25 à 30 minutes pour le redémarrer ».

Du côté des musiciens, il semble qu’ils se soient adaptés à ce chef d’orchestre d’un nouveau genre.

O Sole YuMio
Quant à savoir si un tel robot pourrait remplacer un chef d’orchestre sur la durée, cela paraît compliqué : le robot connaît un tempo précis, très défini, et ne peut s’adapter aux besoins de ceux qui le suivent. Le violoniste Brad Repp, qui a joué lors du concert, s’est d’ailleurs désolé du manque de place laissé à l’improvisation… « Ca a un côté cool… Mais ça ne représente pas le futur ».

Andrea Colombini a d’ailleurs un avis très tranché sur la question : « en aucun cas, [un robot] ne pourra remplacer la sensibilité et l’émotion d’un chef d’orchestre, car il n’a pas d’âme. Ce n’est qu’un bras, pas une tête, ni un cœur ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • La technologie avance à pas de géant ! Sans imaginer qu'un chef d'orchestre puisse être complètement remplacé par un robot, on peut par contre imaginer un chef d'orchestre qui dirigerait plusieurs opéras à la fois aux quatre coins de la planète, ses gestes reproduits pas des robots en temps réel !