actu_22643_vignette

Un piano en rasoirs Gillette

Qui a dit que la musique classique était rasoir ? Afin de démontrer la souplesse de ses produits, Gillette propose un concert pour piano joué par des Fusion ProGlide.

Le compositeur Ryan Lott, aka Son Lux, a accepté de créer une pièce pour piano pour Gillette. Il l’a ensuite jouée au Hammerstein Ballroom à New York en propulsant la méthode des quatre mains, à celle de 88 rasoirs : deux pianos reliés entre eux par des cordes, permettent au musicien de retranscrire ce qu’il joue sur le second clavier par un ensemble de Fusion ProGlide, dotés de la technologie FlexBall. Pas sûr que Chopin eût apprécié, mais le dispositif signé Grey a le mérite de démontrer la précision et la souplesse de ces rasoirs.

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.