premium2
actu_25393_vignette_alaune

To selfie or not to selfie ?

Le 11 mars 2015

Les musées commencent petit à petit à interdire l'utilisation des perches à selfies pour garantir le bien-être des œuvres. Et en parallèle, ils les encouragent pour garantir leur bien-être économique... Une situation à la limite de la schizophrénie.

Le MoMA (Museum of Modern Art) de New York, le musée des Beaux-arts de Boston ou encore le Château de Versailles sont quelques-unes des institutions à avoir interdit les perches à selfies.

Ces longues baguettes rétractables au bout desquelles s'accrochent des smartphones, permettent de prendre une photo avec plus de recul. Le but : pouvoir avoir un meilleur angle ou prendre un groupe entier sans couper personne. Très (très) narcissique mais plutôt marrant.

Cependant les musées veulent interdire les perches à selfies car elles risquent d’abimer les œuvres. Les plus puristes – comme Jonathan Jones, journaliste chez The Guardian – veulent aller jusqu’à interdire « l’instrument diabolique » car cela représente « une menace spirituelle [...] les appareils photos sont devenus des prothèses pour voir. On n'a plus besoin de se concentrer sur les œuvres puisque un smartphone peut le faire pour nous ». (“The devil’s instrument [is] a spiritual menace […] The camera has become a prosthesis for looking. We don’t need to concentrate on works of art and remember them: a smartphone can do that for us.”)

Mais la guerre contre l’utilisation des perches à selfies tend parfois vers la schizophrénie. Car les selfies sont une très bonne façon d’être présents sur les réseaux sociaux. Les services de communication y voient souvent une aubaine en or pour donner de la visibilité à leurs expositions, et cela à moindre coup.

Quand on se remémore les selfies de la petite famille de Beyoncé & Jay Z au Louvre et du buzz qui les a accompagnés, on comprend que les musées rechignent à les interdire...

D’ailleurs une (habile) société de consultants en marketing a lancé un collectif international de professionnels du monde de l’art. Nommé Culturalthemes, le groupe a lancé en 2015 pour la deuxième année consécutive le Museum Selfie Day. La campagne, lancée sur les réseaux sociaux invite les amateurs d’art (ou les amateurs de selfies) à se prendre en photo dans un lieu culturel et à poster le cliché sur internet avec le #museumselfieday.

L’évènement n’est pas passé aux travers des filets des community managers des musées – même de ceux qui s’opposent à la perche – puisqu’il a été relayé par le Quai Branly, le Château de Versailles, ou encore le musée Carnavalet…  Le Centre Pompidou, lui va jusqu'à indiquer le hashtag à utiliser à côté des oeuvres.

Dans un autre style, un musée milanais invite les visiteurs à poster un selfie devant l'entrée pour obtenir une réduction sur le prix du ticket.

 

 

Une photo publiée par Beyoncé (@beyonce) le 11 Oct. 2014 à 5h28 PDT

 

L'ADN - Le 11 mars 2015
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.