bannière 2
bannière 2
premium1
actu_18055_vignette_alaune

Sur Facebook, la Malaisie réécrit son histoire

Le 28 août 2013

Notre poilu de Facebook fait des émules. A l’approche de la Fête de l’Indépendance en Malaisie, 1 Malaysia for Youth donne la parole à ses protagonistes sur les réseaux sociaux.

Début avril, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux avait tenté d’imaginer ce qu’aurait pu être le profil Facebook d'un poilu de 14, pendant la grande guerre. Une campagne étonnante, signée DDB Paris et récompensée à Cannes.

 

Un peu sur ce même schéma, 1 Malaysia for Youth (iM4U), sous couvert de The Road to Merdeka, commémore l’Indépendance de la Malaisie survenue le 31 août 1957, grâce à quelques hommes qui ont su croire en leur combat et n’ont jamais baissé les bras.

C’est le cas notamment d’Abdul Rahman Putera Al-Haj (1903 – 1990) : homme politique, prince malaisien, il a conduit une première délégation à Londres, en 1954, pour obtenir l’indépendance de son pays. Malheureusement les échanges furent infructueux. En 1955, il fût élu Premier Ministre de Malaisie à l’occasion de la première élection générale fédérale. La même année, Abdul Rahman fait un autre voyage à Londres pour négocier l’indépendance malaise et le 31 août 1957, l’indépendance fût proclamée. Quand le drapeau britannique a été abaissé à Kuala Lumpur le jour de l'indépendance, Abdul Rahman a mené la foule en annonçant sept fois « Merdeka ! » (indépendance !). Dans le pays, on le surnomme Bapak Kemerdekaan (le père de l'indépendance) ou Bapak Malaysia (le père de la Malaisie).

Aujourd’hui, il est possible de revivre ces moments clefs de l’histoire en suivant  le compte Facebook et le fil Twitter d’Abdul Rahman (@TunkuMerdeka). Les posts et les tweets relatent des moments forts de ces années-là, des anecdotes vécues et surtout permettent aux internautes d’être les témoins privilégiés de conversation virtuelles avec d’autres acteurs historiques : Ismail Abdul Rahman (@DrIsmailMerdeka), HS Lee (@HSLeeMerdeka),TH Tan (@THTanMerdeka), Tan Cheng Lock (@TanCLMerdeka) et Abdul Razak Hussein (@RazakMerdeka)

 

Une jolie manière de sensibiliser les jeunes malais à leur histoire en passant par les réseaux sociaux. En marge de la campagne, un artiste local a réalisé un graffiti en mémoire de ces pères fondateurs.

 

(Source: L'ASEAN de A à Z: Histoire, Géopolitique, Concepts, Personnages de Kham Vorapheth)

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour