habillage
premium1
actu_17049_vignette_alaune

Snickers nous prend au mot

Le 2 mai 2013

Quand la faim vient, notre orthographe dérape... C'est à ce premier symptôme que Snickers et Google savent repérer nos fringales et nous préparent une petite surprise !

Dans la continuité de sa campagne « you’re not you when you’re hungry », débutée avec Joan Collins au Royaume-Uni l’année dernière, Snickers lance deux initiatives amusantes.

La première, intitulée « Google » vise à soutenir les petites faims des heures de bureau. Ventre affamé n'a pas d'orthographe. « Business » tapé dans le moteur de recherche devient souvent « Buisness », « Believe » se transforme en « Beleive » ou encore « Hierarchy » en « heirarchy »…  Snickers a, grâce à la technologie Google, répertorié environ 25 000 mots mal orthographiés de ce genre : lorsqu'un internaute cherche l'un d'entre eux, il est automatiquement redirigé vers le site http://www.yourenotyouwhenyourehungry.com/ avec cette mention : Yu cant spel properlie wen hungrie. Grab yourself a Snikkers.
 

Une manière ludique de rebondir sur la faim, imaginée par l’agence AMV BBDO, et de détendre les employés dont les accès internet sont souvent limités. A défaut de voir à quoi l’appétit les a réduits physiquement, la marque leur propose d’interagir avec leur faim. En seulement trois jours, le site a attiré plus de 558 500 personnes.

 

Autre dispositif amusant, la marque a créé le baby-foot des affamés qu’elle a installé dans un des bars les plus populaires de Londres, le Kick à Scoreditch. Les figurines classiques avaient été remplacées par leur alter-ego affamé : Old Granny, un personnage fragile fait de caoutchouc qui ne peut donc frapper la balle ; Cry Baby, une petite fille trop courte pour l’atteindre ; et Drama Queen, une ballerine dont les pointes se dérobent quand elles entrent en contact avec la balle.

 

 

 

L'ADN - Le 2 mai 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.