Scandale Dirty Diesel

Un vent de scandale souffle sur la bibliothèque de la Brooklyn Law School, une prestigieuse école de droit à New York. La marque italienne de vêtements Diesel avait demandé à l’école l’autorisation de venir faire des photos pour sa dernière campagne de lingerie  “Dirty Diesel”, ce que le doyen avait accepté. Quelle n’a pas été sa surprise à lui, ainsi qu’à tous les professeurs de la Faculté de droit, lorsqu’ils ont découvert les photos des modèles presque nus, dans la bibliothèque, dans des positions plus que suggestives.

Cette campagne a suscité beaucoup de polémiques et de controverses.

"Quand nous avons donné notre permission, la marque nous a assuré que les photos seraient de bon goût. Elles ne le sont pas", a déclaré Michael Gerber, le doyen mortifié de l'université américaine.  

Source www.corriere.it

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.