habillage mobile
premium 1
premium 1
actu_11623_vignette_alaune

Quand cosmétique rime avec toxique

Le 18 janv. 2012

Pour trouver le cosmétique miracle qui vous embellira sans vous empoisonner, jouez au jeu télévisé « Try to Look Pretty Without Poisoning Yourself ». Seule arnaque ... tous les produits étant toxiques, aucune candidate ne peut gagner.

Décor de show TV, pour une émission de jeux qui s’apparente plus un téléshopping, avec un présentateur caustique et maniéré. Jackie, heureuse participante de l’émission, déchante vite lorsqu’elle comprend que le jeu est cousu de fils blancs, car trouver aujourd’hui des cosmétiques sans toxines et produits chimiques cancérigènes relève du miracle.

Le matin, nos gestes sont devenus tellement quotidiens que nous ne prenons même plus le temps de nous attarder sur ce que nous achetons. Pourtant dentifrice, crèmes pour le corps, shampooing, maquillage, déodorant… avant de même de prendre le petit déjeuner,  notre corps a assimilé plus d’une centaine de toxines responsables de cancers, de maladies congénitales, d’infertilité et de toutes sortes d’autres maladies. La liste est longue.

 

De nombreuses substances qui perturbent les d’hormones ou provoque des allergies, ont été interdites en Europe. Elles sont toujours en vente libre au Canada et la plupart des marques ne précisent pas la composition de leurs produits, ce qui n’arrange rien.

Cette publicité est orchestrée par la Défense environnementale du Canada, une organisation qui se bat pour que les mentalités changent. Que le gouvernement, les entreprises et les personnes aspirent à une vie plus écologique, plus saine et plus prospère pour tous. La campagne « Try to Look Pretty Without Poisoning Yourself » a donc été lancée cette semaine afin d’alerter l’opinion publique. Réalisée par Partners Films’ Aleysa Young, elle diffusée en TV et sur le net.

 

Se maquiller le matin, ne devrait pas être un jeu dangereux.

www.justbeautiful.ca

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.