actu_13930_vignette_alaune

Proposition indécente

La comédienne Sarah Silverman croit en Obama. Elle est prête à troquer quelques ébats sexuels contre un soutien financier du milliardaire Sheldon Adelson au candidat …

La célèbre actrice, humoriste, productrice et compositrice américaine Sarah Silverman se met en scène dans une vidéo intime, sur son canapé. Elle propose, sans tabous aucuns, à Sheldon Adelson une partie de sexe. Une proposition indécente qui vise à annuler le soutien financier de plusieurs millions de dollars qu’il a promis à Mitt Romney, au profit de l’actuel président des USA.

 

Mais attention la belle est pudique. Elle insiste sur le fait que, puisque Sheldon Adelson et elle ne sont pas mariés et qu’elle est une gentille fille, elle devra se limiter à une position « scissor », autrement dit une pratique lesbienne qui consiste à prendre entre ses cuisses le bassin de l'autre, permettant ainsi un contact intime entre les deux vous aurez compris. Et si ce n’est toujours pas le cas, Sarah Silverman vous fait une démonstration en bikini avec son petit chien (qui ceci dit, en passant, a l’air terrorisé).

 

L’annonce redirige ensuite l’internaute vers le site du groupe juif américain soutenant Barack Obama, le Jewish Council for Education & Research (JCER). Depuis quelques années le JCER utilise l’humour, le buzz, les célébrités et les réseaux sociaux pour atteindre le plus d’électeurs possibles. Déjà en 2008, la comédienne Sarah Silverman, se mettait en scène dans l’annonce « The Great Schlep » afin d’encourager les jeunes électeurs juifs à visiter leurs grands-parents en Floride pour les convaincre de voter Obama.

 

« An indecent proposal » rebondit sur le soutien financier de Sheldon Adelson promis à Mitt Romney. Le milliardaire américain, promoteur immobilier et propriétaire de plusieurs casinos avait déjà annoncé son intention de dépenser jusqu’à 100 millions de dollars pour son ami de longue date Newt Gingrich afin de l’aider à remporter l’investiture républicaine pour la présidence. Il lui avait déjà versé 25 millions de dollars avant que celui-ci ne mette fin à sa campagne.

 

Aujourd’hui, il serait visiblement à nouveau prêt à dépenser 100 millions de dollars pour déloger Barack Obama de la Maison-Blanche. Une situation catastrophique selon le JCER qui juge les positions politiques de Sheldon Adelson trop extrêmes notamment sur l’Israël et l’Iran. Tandis que Newt Gingrich, en 2011, lors d'une interview, qualifiait les Palestiniens de « peuple inventé », Sheldon Adelson veut, lui, que les USA attaquent l’Iran.

 

Sheldon Adelson résistera t’il à l'appel du Scissor ?

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.