actu_13715_vignette_alaune

Profession: chasseuse de tendances

Rencontre avec Lan Vu, fondatrice de Beautystreams. Elle repère et décrypte les tendances de la beauté, de la mode et a ouvert il y a quelques mois son bureau de tendances en ligne.

Doc News: Comment en êtes-vous venue à vous intéresser au futur et en quelques sortes à anticiper les rêves des gens ?

Lan Vu: Je suppose que ma grand-mère poète a marqué ma nature en me donnant le nom de  "Mong", ce qui en vietnamien signifie "rêve". J'ai toujours été fascinée par les aspects insaisissables et immatériels de la vie. Les rêves représentent une société, indiquant les aspirations des gens et les états psychologiques. Comme prévisionniste, je suis les mouvements sociologiques et culturels, je capte les sentiments dans l'air et les interprète concrètement avec des concepts utilisables.

DN : Quel est votre parcours ?

Lan Vu: J’ai grandi aux Etats-Unis et suis diplômée de mode du Fashion Institute of Technology à New York.  Après avoir travaillé pendant plusieurs années comme créatrice,  j’ai réalisé que j’étais davantage intéressée par l’aspect conceptuel que par la création de vêtements.  J'ai découvert que décrypter les tendances mode  était un choix naturel et cela m’a permis plus tard de collaborer  pour des publications de tendances de premier plan comme Textile ViewZoom on Fashion Trends et  Collezioni Trends . Par ailleurs j’ai occupé le poste de  directrice de  création dans des entreprises, notamment chez  Stylesight et Here & There qui sont des bureaux de tendances basés à New-York. Vingt-deux ans après le début de ma carrière, je suis toujours autant captivée par l’évolution perpétuelle  des tendances dans le  monde de la mode.

 

DN : Vous avez lancé il y a quelques mois Beautystreams,  pouvez-vous nous expliquer les particularités de cet outil de tendances? Qu’apportez-vous de nouveau comparativement aux autres bureaux de tendances ? Quels sont les secteurs d’activités sur lesquels vous décodez les tendances ?

LV: Beautystreams est le premier site de prévisions de tendances dédié aux industries de la beauté et du packaging. Il fournit une approche à 360 degrés de l'évolution de l'industrie – des  perspectives marketing et de consommation, aux  révisions de tendances, en passant par les couleurs, le développement des produits. Nous offrons des informations importantes sur ce marché, telles que les lancements de produits, les salons et défilés de mode à venir, ainsi que des analyses sur les pays émergeants et les différents secteurs etc. Beaustreams  dispose « d’un bureau virtuel intégré » au site qui permet aux clients de  travailler et partager des données via notre  banque d'images, avec leurs collaborateurs à travers le monde.  Nous nous concentrons sur tous les aspects de la beauté comme les couleurs dans les cosmétiques, vernis, soins de la peau, cheveux,  parfums, ainsi que les emballages, les imprimés et le merchandising visuel. Notre expertise de la couleur et des textures s’applique à de nombreux secteurs comme la publicité, l’alimentation, l’électronique et la conception de produits industriels.

En plus de notre savoir-faire distinctif en beauté, notre approche est basée sur l'innovation. Contrairement à d'autres sites qui collectent des images trouvées sur Google, nous nous efforçons de créer un contenu original et exclusif. Nous travaillons avec plus de 100 créatifs dans le monde pour produire nos propres vidéos, sur une musique originale, ainsi que des séances de photos qui mettent en scène les cheveux, le maquillage, les ongles et regards.

 

DN : Vous avez choisi la France pour lancer votre entreprise, ce pays vous semble-t'il toujours aussi créatif et inspirant ?

LV : Absolument! Paris a toujours attiré les talents créatifs du monde entier. Il y a quelque chose de si magique et inspirant dans l'harmonie de l'architecture et dans le souci du moindre détail dans tous les aspects de la vie, de l'art de la pâtisserie à la façon dont les rues sont éclairées la nuit.

J'ai vécu à Paris pendant une longue période et je reste encore émerveillée par la beauté de la ville. Cependant, je pense qu'il est très difficile pour les jeunes talents de réussir ici. Avec son histoire et ses traditions, certains cercles sont difficiles d’accès pour les nouveaux. Bien que théoriquement la culture favorise la créativité, je pense que dans la pratique, Paris n'est pas ouvert aux nouveaux talents et offre peu d’opportunités aux jeunes. Il semble y avoir moins de mobilité sociale en général, par rapport à des villes comme New York ou Londres.

 

DN : Ces derniers mois dans les publicités et ailleurs (expo, design, cinéma, mode, beauté) se mêlent des tendances communes comme la danse, la magie, l’idée de pureté, le retour des années 50, 60, 70 traduisant en partie l’idée d’un monde ou tout allait mieux, d’un retour à une période plus faste  ou la crise n’existait pas.  Pensez-vous qu’il s’agit  d’une réponse à la crise économique ? Ces tendances vont-elles perdurer ?

LV : Oui, je crois que l’émergence de cette tendance du fantasme, du rêve, de l’imaginaire, a un lien direct avec  l'incertitude économique et politique. Elle se poursuivra jusqu'à la fin de la crise. L’imaginaire prend de nombreuses formes: aujourd'hui il tend vers une certaine nostalgie des années 20, 50, 60 et 80, des époques perçues comme prospères et riches. A cela s'ajoutent d’autres sphères d'évasion qui tendent vers la spiritualité, la religion, la sorcellerie /magie, et la science-fiction. De nos jours, beaucoup de gens ont peur et se détournent de la réalité. Ils sont à la recherche d'une explication, d'un sentiment d'appartenance et d'espoir.

 

DN : Pensez-vous que les marques sont suffisamment en contact avec leurs clients? Pensez-vous qu'elles devraient changer?
LV 
: Je pense qu’Internet a créé une révolution dans les relations avec les  consommateurs. Alors qu'avant, les marketeurs  devaient compter sur des focus group dans certaines régions, aujourd’hui, ils peuvent atteindre des millions de personnes en un clic. Les clients sont beaucoup plus avisés, ils cherchent la moindre information sur les entreprises et leurs produits. Aujourd'hui, les entreprises constatent qu'elles ont besoin d'être transparentes et de travailler plus dur pour gagner et conserver la confiance de leurs clients. Certaines sociétés sont parvenues de manière habiles à établir des relations directes avec leurs clients en utilisant les médias sociaux, les jeux, des offres spéciales ou des coupons et des concours. D'un autre côté, les clients doivent aussi ressentir une connexion physique et émotionnelle à la marque et avoir accès à des évènements en magasin, aux pop-stores et aux collaborations entre des marques de secteurs différents. Ce sont des approches nécessaires pour susciter l'enthousiasme. Les clients aspirent à profiter d’expériences uniques que ce soit en ligne ou en magasin.

 

Propos recueillis par Virginie Achouch

 

www.beautystreams.com

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.