habillage
premium1
actu_19379_vignette

Plaisir et frisson : une nuit dans un bidonville

Le 3 déc. 2013

Le complexe hôtelier de luxe Emoya propose à ses clients de passer quelques nuits dans un bidonville spécialement conçu pour eux.

Début octobre, L’ADN dévoilait une étonnante initiative d’AirBnB,  qui consistait à passer une nuit dans un bidonville à Jakarta pour la modique somme de 10 $. Le but était en réalité de récolter des fonds pour le village Banana Republic souffrant d’innombrables crues et de reconstruire et solidifier les habitations.

Emoya Hôtel & Spa propose quant à lui, de vivre une expérience « inédite » dans un bidonville spécialement aménagé pour eux : « Maintenant vous pouvez passer un séjour dans un Shanty sécurisé, au cœur d’une réserve de chasse privée », indique le site. Ce petit village aux maisons construites de tôles peut accueillir jusqu’à 52 personnes. Equipé de lits superposés, d’une lampe à pétrole, de bougies, d’une radio à piles, de toilettes sèches extérieures, d’une poêle, ce lotissement pour « pauvres » se veut une invitation au calme et à l’authenticité. Néanmoins que les plus frileux se rassurent, n’est pas pauvre qui veut, Emoya met à leur disposition une salle de bain, un chauffage au sol et l’internet sans fil.

Ce bidonville est situé à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Pour une nuit, comptez 60 euros.

 

Adrien de Blanzy - Le 3 déc. 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.