habillage
santa mkb

On a trouvé la pire pub de Noël !

Le 23 déc. 2016

C'est celle d'une banque russe qui a jugé bon de représenter le Père Noël en bourreau, kidnappant et torturant une mère célibataire. Ambiance.

Culpabilisation, traumatisme et horreur : pas vraiment les sentiments que l’on attend d’une pub en général, et au moment de Noël en particulier.

Pourtant, la banque MKB nous propose un spot où le Père Noël s’emballe, et devient carrément psychopathe. Censée incarner l’importance de la famille pendant les fêtes, la campagne n’a pas manqué de se faire remarquer : stigmatisation des mères célibataires, violences faites aux femmes…

Une publicité malvenue dans laquelle Bad Santa punit les mamans, et qui rappelle douloureusement qu’encore aujourd’hui, pour certains, être mère ne peut pas se concilier avec une carrière. Alors qu’en Russie une femme meurt toutes les 40 minutes sous les coups de son compagnon, on n'est pas certain que montrer l'une d'entre elle se faire malmener soit opportun. Certaines associations venant en aide aux victimes de violence conjugale se sont déclarées inquiètes. « Personne ici ne serait surpris que le film vienne à inspirer un homme d'offrir une corde à sa femme pour lui donner une leçon sur son rôle de mère », a ainsi déclaré la présidente d'une cellule psychologique à AdFreak.

La sentence ne s'est pas faite attendre : le Directeur de la Russian Central Bank a demandé le retrait de la publicité des écrans, et a sérieusement sermonné le CEO de la Credit Bank of Moscow.

Les équipes du film, quant à elles, ne voient pas le problème. Le réalisateur, Charley Stadler s'est même déclaré choqué que « certains aient une interprétation du film allant à l’opposé de ce [qu’il] a voulu réaliser ».

Effectivement, pour quelqu’un qui a voulu dépeindre un voyage vers l’amour et l’unification, le ton et le scénario sont plutôt mal choisis. Et dans la mesure où Monsieur Stadler n’en est pas à sa première pub et avec le budget dont il a disposé, on ne peut plus parler de maladresse, mais d’inconscience.

Mélanie Roosen - Le 23 déc. 2016
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.