habillage
premium1
actu_18788_vignette

Peur bleue

Le 18 oct. 2013

Les peintures Benjamin Moore veulent convaincre les peintres de la qualité de leurs produits. Le marchand de couleurs n'a pas hésité à les plonger dans le noir pour leur coller une peur bleue...

Afin de promouvoir sa gamme Ultra Spec 500 auprès des entrepreneurs-peintres professionnels, la marque de peinture Benjamin Moore a misé sur une mise en scène de taille. L’objectif affiché était de démontrer la qualité et la rapidité d’utilisation du produit, deux valeurs essentielles à ces corps de métiers pour choisir une marque de peinture.

Benjamin Moore, avec l’aide de Jason Zada, leur a tendu un piège. Ils en ont invités certains dans un hôtel délabré afin de repeindre un pan de mur : la maître d’hôtel, à l’aspect macabre, les avait au préalable prévenus de la présence historique de personnes atteintes de maladies mentales.

Pas sûr qu’ils aient pu correctement juger de la qualité de la gamme Ultra Spec 500, ni de sa rapidité d’execution, toujours est-il qu’en plus d’une grosse frayeur, le nom de la marque leur restera toujours en mémoire. Parions également que la marque compte sur la publicité générée par un éventuel buzz.

La campagne Scary Good Jod est signée The Martin Agency. La marque a donné la parole, par la suite, aux "victimes" dans une video diffusée sur le web. Elle lance également un concours qui permet aux professionnels de remporter des peintures Ultra Spec 500.

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.