actu_13704_vignette_alaune

Personne ne mérite ...

Vieilles folles, tatoués, prétentieux, hipsters… méritent de mourir. Loin d’une nouvelle théorie prônant l’eugénisme, il s’agit là d’une étrange campagne contre le cancer.

« Les amoureux des chat méritent de mourir ». C'est la première salve de la campagne nationale lancée par Lung cancer alliance. Si le propos est étrange, il vise surtout à vaincre la stigmatisation dont souffrent les malades atteints d’un cancer du poumon. Beaucoup pensent que ces personnes sont responsables de leur malheur.

 

Pourtant, personne ne "mérite" de mourir :  pas plus les amoureux de chat, que le patient (un sur cinq) qui n'a jamais fumé de sa vie, ou celui qui a arrêté (trois sur cinq) ou encore celui qui n’y arrive pas (un sur cinq). Personne ...

 

Cette campagne, la plus ambitieuse jamais menée autour de la question de la stigmatisation, est diffusée aux États-Unis (New York, Chicago, San Francisco, Washington, DC, Boston, Atlanta, Philadelphie, Dallas, Nouvelle-Orléans…) sur ​​les abribus, les cabines téléphoniques, dans les stations de métro, dans les cinémas et sur le web.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.