premium 1
premium 1
actu_17618_vignette_alaune

Outil de veille proposé aux boss

Le 18 juin 2013

Les PDG des sociétés cotées en bourse utilisent encore très peu les réseaux sociaux. Aussi pour palier à ce manque de visibilité, SapientNitro crée The Social Stock Ticker.

 

Aujourd’hui, seulement 3% des patrons de entreprises cotées au FTSE 100 (indice boursier des cent entreprises britanniques les mieux capitalisées cotées à la bourse de Londres) sont actifs sur les réseaux sociaux (1), tandis que 2,5% des patrons des sociétés cotées Fortune 500 (classement des 500 premières entreprises américaines, classées selon l'importance de leur chiffre d'affaires) sont actifs sur Twitter (2). Pourtant 71% des entreprises du FTSE 100 possèdent un compte Twitter actif et la moitié un compte Facebook actif(3). 61% des sociétés cotées au Fortune 500 Brands sont engagées auprès de leurs clients via Twitter (4).

 

Un constat alarmant puisque, pour les chefs d’entreprises, la valeur des réseaux sociaux est une réalité tangible. Pour pallier à ce manque SapientNitro a créé The Social Stock Ticker. Conçu pour aider les patrons à ses familiariser avec Twitter, cet instrument trouve ses racines dans le stock tickers télégraphique du 19ème siècle. Son utilisation est simple : il suffit d’enregistrer des termes ou des groupes de mots et la machine les analyse en temps réel sur Twitter afin de déterminer s’ils ont un écho positif ou négatif auprès de la communauté.

 

Cet appareil analogique sert de rappel visuel et sonore à ce que sont aujourd’hui les réseaux sociaux en termes de puissance et d’influence. Toutes les heures, le Social Stock Ticker imprime un résumé des tweets positifs et négatifs, des données sémantiques qu'il a collectées sur la façon dont les utilisateurs se sentent sur les principaux termes de recherche, suivis d'un rapport quotidien qui analyse si l'opinion publique pointe vers le haut ou vers le bas.

L'équipe d'ingénierie de SapientNitro a conçu à la fois l'aspect physique - une unité d'impression commerciale et le rouleau de papier sous un dôme en verre - et technologique. The Social Stock Ticker est relié à une interface à distance, propulsé par un processeur Intel, pour surveiller Twitter et analyser ses posts.

Malcolm Poynton, Chief Creative Officer Europe de SapientNitro, déclare: «Pendant des années, les chefs d'entreprise avaient les moyens et l'intention de regarder les cours de leurs actions et leurs fluctuations constantes. The Social Stock Ticker apporte la même attention aux conversations sociales cruciales pour l'entreprise - un espace dont les cadres dirigeants sont déconnectés. En faisant s'entrechoquer le numérique avec des sorties analogiques, The Social Stock Ticker introduit un rappel visible et audible pour les cadres concernés par la valeur sociale de leur entreprise ».

 

Le DAT (Digital Acceleration Team), une tendance actuelle. Selon le magazine Management qui y a consacré un article, il est devenu l’outil privilégié de Nestlé depuis 2010.  Pour surveiller la toile, le groupe s’est offert Radian6, un outil de monitoring ultraperformant. Facebook, Youtube, LinkedIn, blogs et forum, 150 millions de sources en tout, sont captés en fonction des mots clefs de Nestlé dans dix-sept langues. Un système qui a ses failles. Ces logiciels ne parviennent pas à comprendre le contexte et le second degré. Pour exemple, un tweet comparant Miss France à une « belle vache » est perçu comme positif.

 

 

(1) Text100 Index numérique: les chefs d'entreprise

(2) Brandfog

(3) Semaine Index médias sociaux PR

(4) Brandfog

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.