habillage
premium1
habillage

Mariage royal : d'amour et de business

Le 14 juin 2011

 

 

Des jours et des jours qu’on nous rabâche les oreilles avec le mariage royal. William & Kate concrétisent enfin!

 

Si l’on fait abstraction du côté princesse, carrosse et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants…cet évènement représente néanmoins une évolution de la monarchie quant à son rapport aux media. Jamais la famille royale n’a autant communiqué et jamais un évènement n’a autant été médiatisé depuis le mariage de Charles et Diana, et malheureusement la mort de cette dernière. 

 

Peu de temps avant la célébration, les media et les réseaux sociaux (Facebook, Flickr, Twitter, YouTube) ont été investis et ont touché des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Le compte Facebook du British Monarchy, lancé debut novembre 2010, a attiré plus de quarante mille fans en seulement 4 heures et en compte aujourd’hui plus de 380 000.

 

La retransmission de la célébration à la télévision promet d’enregistrer des records d’audience jamais atteints en Angleterre. Selon un sondage de TNS Omnibus, 52% d’anglais ont l’intention de regarder la cérémonie en direct et 7,7 millions d’entre eux prévoyaient de prendre une semaine de congé.

 

En comparaison, le mariage de Charles & Diana en 1981 avait attiré 28 400 000 de téléspectateurs, tandis que le mariage de la Reine en 1947 avait attiré  200 millions d'auditeurs à la radio (la cérémonie était diffusée en différé à la TV).

 

Cette année, l’audience sera certainement dominante sur la chaine youtube de British Monarchy où les toutes étapes de l’évènement seront retransmises en direct. Le dispositif est soutenu par une application British Monarchy sur iPod touch, iPhone, iPad et le site internet officiel.

 

Si le mariage coûte très cher à sa majesté (environ 100 millions d’euros entre la cérémonie, l’organisation et la sécurité), le jeune couple compte sur les retombées des produits dérivés. La Royal Collection lance une collection d’objets souvenirs composée de tasses, d’assiettes, de serviettes, ainsi qu’une pièce en édition limitée disponible en or, en argent sterling plaqué or ou en argent.

 

Les marques ont pris le train en marche et pour certaines n’ont pas perdu leur humour : grille-pain, monte-siège, lunette de toilette aux couleurs du drapeau, tout y passe du plus utile au plus kitch. Tout le monde veut sa part du gâteau, tout comme Heritage Condoms, qui avait commercialisé les préservatifs Crown Jewels Condoms of Distinction pour les fiancailles et qui peut aujourd’hui grâce à ses ventes monter sa société.

 

      

 

 

Exemple de mignardises que l'on peut trouver en ce moment à Londres

 

 

 

 

 

 

Et qui n’a pas rêvé de s’endormir dans les bras d’un prince ou d’une princesse ? Premier Inn, la chaîne d'hôtel britannique, offre à ses clients londoniens, le soir du mariage, des couettes sur lesquelles sont imprimées les silhouettes des deux tourtereaux...habillés!

 

 

 

 

 

 

Et les petites filles ne sont pas oubliées. Elles aussi vont pouvoir s’imaginer dans la peau de Kate Middleton, s’imaginer un avenir de princesse à l’image du Prince Charles et de Camilla Parker Bowles…  La société Arklu, fondée en décembre dernier, a lancé la poupée « Princess Catherine ».

 

 

 

 

Les sportifs ne seront pas en reste. New Balance lance un jeu concours sur Facebook où les couples qui se nomment  William et Kate peuvent remporter une paire de basket en édition limitée. Un vrai conte de fée.

 

 

 

 

 

On peut noter l'initiative ILIA et son clin d’œil au métier initial des parents de Kate Middleton qui était hôtesse de l’air et pilote, formations prodiguées par ILIA.

Les agences LA WorldWide et Face your reputation ont lancé une guerilla marketing pour cet Institut de formation aéronautique et anglais. Le dispositif a débuté en février 2011 avec une campagne publicitaire on line auprès des influenceurs sur Twitter et facebook. Le claim « Donnez toute les chance à votre fille de devenir Reine d’Angleterre ». 

 

 

 

 

 

 

 

En tout cas, on leur souhaite beaucoup de bonheur et surtout qu'il n'y ait pas d'invités inopportuns.

 

 

 

Michael Straghan

L'ADN - Le 14 juin 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.