habillage
premium 1
premium 2
actu_11591_vignette_alaune

Les rondes se rebiffent

Le 18 janv. 2012

Dans sa dernière édition, PLUS Model Magazine pointe du doigt l’IMC des mannequins. Le magazine américain dévoile une série de clichés de Katia Zharkova, une jeune modèle russe, ronde et décomplexée.

Il y a vingt ans, le mannequin moyen pesait 8% de moins que la femme moyenne. Aujourd'hui, elle pèse 23% de moins. Des indices de masse corporelle semblables à ceux qui définissent l'anorexie. Il y a dix ans, les tailles moyennes proposées en magasin oscillaient entre le 40 et le 46, aujourd’hui elles se situent entre le 34 et le 42, alors que les consommateurs ne cessent d’exprimer leur mécontentement.

PLUS Model Magazine, le premier magazine américain qui célèbre et s’inspire de la mode et de la beauté des rondes, à décidé de briser le tabou de la maigreur et de relancer la polémique sur l’anorexie. Il invite les femmes à réagir à ce dictat en utilisant les réseaux sociaux, l’e-mail des marques et des designers, et tous autres moyens. Seul objectif se faire entendre, car « si nous continuons à ignorer et à compter sur autrui pour décider de ce que nous voulons voir, le changement ne se produira jamais. Nous devons nous faire entendre, être proactifs, patient et réaliste ».

Les différents visuels mettent en scène le mannequin russe de 28 ans, Katia Zharkova, seule et à l’aise dans son corps ;  ou enlaçant une femme beaucoup plus fine, le contraste est frappant. Chaque visuel shooté par Victoria Janashvill est accompagné de statistiques. Une campagne qui pointe nettement du doigt les mannequins de podium à l’IMC caractéristique de l'anorexie et révèle la beauté et la sensualité des femmes aux formes généreuses et naturelles.

 

Une campagne qui crée la polémique mais pas dans le sens où l'on aurait pu l'attendre. Les visuels ont été jugé par certains de caricaturaux: Katia Zharkova incarne la femme protectrice, tandis que sa "rivale" apparait fragilisée, presque honteuse, le visage caché.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.