habillage
premium1
habillage
actu_12107_vignette_alaune

Les publicitaires sont des névropathes

Le 22 févr. 2012

Oui, les gens de la pub. sont de grands malades. Vouloir vendre des vessies à des gens qui n'auraient pas besoin de lanternes rend fou ... Et le festival de la pub de Dallas nous le démontre en quelques films.

L’AAF (American Advertising Federation) de Dallas dévoile une série de spots cocasses pour promouvoir les Addy Awards qui récompensent les meilleures créations de l’année. La dernière édition a eue lieu fin janvier et l’association se félicite du résultat. Cette année, plus de 400 créatifs ont participé à l’évènement et l’AAF s’en réjouit. Cela contribue à la notoriété sans cesse grandissante de Dallas, l’un des marchés publicitaires les plus importants au monde.

L’AAF a décidé de leur rendre hommage à travers une série d’annonces plus décalées les unes que les autres autour du thème de l’obsession. Nul doute que beaucoup d’entre vous se retrouvent dans ces portraits. Y sont révélés un homme chez son psy qui voit dans le test de Rorschach des pubs avec des femmes à forte poitrine mais avec un logo un peu gros ; un père de famille qui explique à son jeune fils comment améliorer le dessin qu'il a produit sur le mur du salon ; un créa au bord de la crise de nerf ; une femme enceinte qui ne pense que projet et production ; et surtout un homme qui se prend au jeu du casting d’enfants : celui-ci a l’air stupide, lui a de trop grosses mains, celui-ci des cuisses de poulet… alors qu’il est dans un service d’adoption.

 

Une ode à l’acharnement, l’idée fixe, la manie, la toquade, la marotte… qui permet malgré tout de voir se révéler des créations de génie. Etre à la pointe des tendances et de la créativité demande une attention de tous les jours, 24H sur 24. Une obsession qui pour certains vite parfois à la névrose.

 

Let’s face it. We’re all a little obsessed with advertising.
We talk about it, we think about it, we – well, let’s just say it creeps up just about everywhere at any given time. But honestly, we wouldn’t have it any other way.

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ADN - Le 22 févr. 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.