habillage
actu_12455_vignette_alaune

Les gros boulets de mars

Le 20 mars 2012

Le sport n’a jamais rendu les hommes plus intelligents. Mais quand ils sont au bistrot devant un match, au moins, ils nous épargnent leurs bourdes quotidiennes. Buffalo Wild Wings rend hommage au "March Madness".

Pour les amateurs de basketball, le mois de mars est un des moments les plus forts de l’année. Soixante-quatre des meilleures équipes universitaires américaines s'affrontent au cours du mythique "March Madness", pour mettre la main sur le titre national. Barack Obama, lui-même, comme des millions d’Américains, se prête au jeu des pronostics en remplissant son bracket.

 

Une grand-messe annuelle pour les adeptes de cette discipline sportive et une manne d'or pour les pubs qui retransmettent les matchs, accueillant toujours plus de clients. Buffalo Wild Wings ne fait pas exception à la règle. Au mois de mars, cette franchise américaine de bars et restaurants, reconnue pour ses ailles de poulet cuisinées, fait son plus gros chiffre d’affaire.

 

Une période que Buffalo Wild Wings rêverait de prolonger à l’infini … et à défaut de pouvoir rallonger le mois de mars, son agence Fallon a réalisé pour la marque une série de trois spots plus drôles les uns que les autres.

 

Trois jeunes hommes attablés au bar d’un Buffalo Wild Wings répondent à la question suivante : "Quel mois de l’année aimeriez-vous voir supprimé pour que celui de mars dure plus longtemps ?" :

Pour Tracy, il s’agit du mois de mai : il avait dû subir le show d’un strip-teaser sur son lieu de travail. Le second voudrait écourter le mois de janvier qui lui rappelle ce jour où il a éborgné un sexagénaire. Le troisième aime moins le mois de juin depuis que son anniversaire de mariage a failli fort mal tourner.

 

La baseline : You can never too much March (Vous n’en aurez jamais assez du mois de mars).

 

L'ADN - Le 20 mars 2012
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.