actu_19573_vignette

Les femmes et les media

2013 arrive à sa fin et c’est l’heure du bilan. The Representation Project s’est intéressé à la place des femmes dans les media. Le résultat est éloquent.

Tout au long de l’année, l’Amérique a vu nombreuses de ses patriotes se distinguer : que ce soit Jennifer Lawrence et Sandra Bullock par leur jeu d’actrice dans Hunger Games et Gravity ; Kerry Washington, première femme noire depuis près de 20 ans à être nommée pour le titre de meilleure actrice aux Emmy ; ou encore des journalistes de talent comme Katie Couric, Gwen Ifill et Judy Woodruff.

Pour autant les seules images qui ont réellement tourné dans les media et restent marquées dans l’inconscient collectif de ceux qui les reçoivent, sont celles d’hommes politiques aux propos plus que limites, de femmes aux attitudes suggestives et de moins en moins vêtues. The Representation Project a donc décidé de faire un condensé de toutes ses aberrations dans une video diffusée sur youtube. Déjà 3 389 374 de vues, il faut croire que le sujet passionne, reste à savoir s’il suscite le débat.

Parmi le florilège de stéréotypes, on distingue notamment un politicien qui, pendant sa campagne contre l’avortement, traite son adversaire politique d'«abortion barbie» ; un éditeur de magazine qui considère les femmes comme des «ornements» pour ses papiers ; un commentateur qui introduit un sujet par « je ne dis pas qu’elle méritait d’être violée, mais… » ; les nombreuses allusions désobligeantes quant au poids de la chanteuses adèle ; l’utilisation abusive de photoshop pour les modèles féminins ; les quolibets racistes auxquels fait face Nina Davuluri, Miss America ; l'expert de la chaîne Fox New décrétant que les femmes devraient payer plus pour leur assurance santé sous prétexte qu'elles ont des seins et des ovaires; l’utilisation abusive du corps féminin dans les jeux videos, les clips, les pubs (Kate Upton pour Carls Jr) et les shows (tout le monde se souvient de Miley Cyrus et de son twerk aux MTV).

Pas plus tard que la semaine dernière, la Première Ministre danoise s’est fait appeler par de nombreux media de « flirty blonde », pour avoir « flirté » avec Barack Obama. Preuve que même si les mentalités évoluent, il est certaines choses qui ne changent pas…

Avec cette video, The Representation Project souhaite alerter l’opinion publique et mettre en garde contre les nombreux stéréotypes que servent certains media. L’association appelle les internautes à rejoindre la cause et la soutenir.
 


premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.