habillage
premium1
actu_13569_vignette_alaune

Les experts se rebiffent

Le 20 juin 2012

Afin d’alerter le grand public sur la nécessité de garder une scène de crime intacte, DNA Project a imaginé un dispositif éphémère dans un hall de gare.

 

Le 15 mai dernier, de 6 à 8 heures du matin, un immense bac à sable (8m X 6m) a été placé dans le centre de la station Cape Town Train et des multitudes de pierres avaient été positionnées de manière à représenter le visage d'un criminel condamné. Les usagers ont été invités à marcher sur la scène, filmés en continu en Time-Lapse (vidéo dont chaque image a été enregistrée à intervalle régulier). Le résultat est troublant. Le visage de l’homme se déforme peu à peu, jusqu’à devenir totalement méconaissable.

Un processus simple pour démontrer la nécéssité de ne jamais déranger une scène de crime. Un geste qui en détruisant des preuves précieuses a pour conséquence de ne jamais retrouver le coupable. DNA Project est un organisme sans but lucratif qui se bat pour que l’exploitation des ADN laissées sur les scènes de crimes soit systématique en Afrique du Sud. Vanessa Lynch a monté ce projet suite au meurtre de son père jamais élucidé et pour cause : les ADN trouvés sur les lieux n’ont, soit pas été préservés, soit ignorés ou détruits. En Afrique du Sud, seulement 133 000 profils ADN sont référencés et il n’existe que deux laboratoires dans tout le pays en mesure d’analyser les échantillons prélevés.

"Un des plus grands défis que nous avons dans ce pays est de faire comprendre à ses habitants que, dans certains cas, cela peut prendre plusieurs jours avant que les fonctionnaires arrivent et recueillent toutes les preuves", explique Vanessa Lynch. "Nous devons être vigilants et faire partie du processus pour s'assurer que les scènes de crime sont protégées. Si nous atteignons ce but, un bon nombre de preuves seront recueillies à partir d'une scène de crime et nous pourrons alors établir des lien entre les auteurs et leurs crimes. "

ADN Project organise régulièrement des ateliers gratuits et propose des formations d’aide au personnel médical et autres intervenants d'urgence sur la façon de quitter une scène de crime en la laissant intacte pour les médecins légistes. La video a été postée peu de temps après sur Youtube provoquant un véritable buzz. Elle a ensuite été envoyées aux différents médias d'Afrique du Sud.

 

 

«Le taux de criminalité en Afrique du Sud est très élevé car on peut agir en toute impunité. Il ne semble jamais y avoir de conséquences, car il n'existe aucune preuve recueillie [de manière sérieuse], de sorte que personne n’est inquiété », a déclaré Vanessa Lynch.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.