habillage
premium 1
premium1
actu_12358_vignette_alaune

Les étiquettes qui provoquent

Le 16 mars 2012

Madhouse est actuellement sous le feu de la rampe en Angleterre. La chaine discount de vêtements a édité sur ses étiquettes ce qu'elle pense être le rôle de la ménagère. Mais à quel degrés faut-il le lire ?

Un pantalon a déclenché la fureur dans un magasin d’Oxford à Londres. Sur l’étiquette intérieure la marque avait fait imprimer : « Or give it to your woman : It’s her job » (ou donnez le à votre femme : c’est son travail).

La nouvelle s’est propagée à vitesse grand V sur la twittosphère et laissant place à une controverse : les uns trouvant l'initiative amusante, les autres affligeante. Un utilisateur a écrit: «Comment osez-vous ? Nous sommes en 2012, pas en 1950 ! ». Un autre : « Personnellement, je pense que cette étiquette est drôle et qu’elle aurait fait rire ma copine ».

 

Holly Combe, du site féministe The F Word, a trouvé, quant à elle, l'étiquette très sexiste. Elle a déclaré : « Ce serait drôle et efficace si c’était « juste une blague ». Malheureusement il existe encore de trop de femmes soumises aux tâches domestiques, quelque que soit le statut des deux partenaires ».

Devant le tollé provoqué, la marque a présenté ses excuses et retiré la gamme du marché. Le mal était fait et la publicité à l’oeil assurée.

Passée plus discretement cette étiquette d'un genre plus mignon: Ou donnez le à votre mère. Elle sait comment faire.

 

 

 

 

  

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.