bannière 2
bannière 2
premium1
actu_19164_vignette

Les destins croisés de Kennedy et Oswald

Le 18 nov. 2013

A l’occasion de la sortie de « Killing Kennedy », National Geographic dévoile, par un site dédié, les liens inextricables qui subsistent entre JFK et Oswald.

 

Le vendredi 22 novembre 1963, il y a presque 50 ans, l’Amérique assistait impuissante au meurtre de son président John F. Kennedy par Lee Harvey Oswald. L’occasion, pour Killing Kennedy, de revenir sur la rencontre de deux hommes, aux destinées diamétralement opposées, et qui ont pourtant à jamais marqué l’histoire des Etats-Unis. Killing Kennedy marque l’opposition entre John F. Kennedy (Rob Lowe) et Lee Harvey Oswald (Will Rothhaar) comme les deux pôles opposés qu’ils étaient, en retraçant leurs chemins respectifs jusqu’à leur rencontre fatale.

 

Ce docu-fiction produit par Scott Free Productions et basé sur le best-seller de Bill O'Reilly et Martin Dugard sera diffusé pour la première fois le 20 novembre, simultanément dans 171 pays et dans 38 langues. Participent au film: Rob Lowe (President Kennedy), Ginnifer Goodwin (Jacqueline Kennedy), Will Rothhaar (Lee Harvey Oswald) et Michelle Trachtenberg (Marina Oswald).

Killing Kennedy sera diffusé en France, le 20 novembre sur National Geographic à 20h40. En attendant, la chaîne dévoile un superbe site interactif qui retrace la vie de John F. Kennedy et Lee Harvey Oswald. Côte à côte, pendant tout le déroulement de l’expérience, l’internaute peut à loisir faire défiler les différentes étapes de leurs vies, illustrées de photos et de notes explicatives.

 

Retour sur les faits historiques : Alors que Kennedy, l’aristocrate, prétend au pouvoir ultime, Oswald cherche sa place dans ce monde en essayant de se faire un nom en tant qu’ancien Marine. Ses envies de grandeur sont très vite remplacées par la dure et froide réalité des usines dans l’hiver de Minsk. Il revient alors aux Etats- Unis avec sa nouvelle femme russe, Marina (Michelle Trachtenberg). Résidant au Texas, les Oswald fondent une famille et Lee se rallie à la cause communiste et de Cuba à l’aube des années 60. Tout comme Oswald, l’attention du Président Kennedy se tourne vers la petite île caribéenne, non loin de la Floride. En même temps que Kennedy, Oswald s’enfonce dans ses idéologies et s’insurge contre le traitement du gouvernement sur la situation à Cuba. Son implication parmi les pro-cubains attire l’attention du FBI, qui va finalement le juger comme inoffensif. Le vendredi 22 novembre 1963, Oswald est sur la route de son travail avec un collègue et transporte un grand sac marron qui, selon lui, contient une tringle à rideaux. À 12h30, des coups de feu retentissent. Plus tard, dans la soirée, le monde saura enfin à quoi ressemble Lee Harvey Oswald pour finalement, 48h plus tard, assister à son meurtre en direct devant une nation endeuillée.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour