habillage
actu_14068_vignette_alaune

Le viol comme méthode de contraception

Le 11 sept. 2012

Aux USA, les propos sur le viol dérapent sévèrement. L’association RAINN surfe sur ces récentes polémiques aux Etats-Unis au sujet de l’avortement.

Todd Akin a trouvé son digne porte-parole. Cet élu républicain du Missouri, candidat au Sénat, a suscité l'émoi aux Etats-Unis après avoir affirmé que lorsqu'une femme était victime d'un viol légitime, elle tombait rarement enceinte, puisque son corps tenteait par tous les moyens de bloquer tout ça.

RAINN (Rape Abuse and Incest National Network), une ligne téléphonique d'aide aux victimes d'abus sexuels, a donc décidé de surfer sur cette très douteuse affirmation pour faire prévaloir son message.

Dans sa dernière campagne de prévention, RAINN met donc en scène une jeune femme bien décidée à sensibiliser, de manière très ironique, la gente féminine aux bienfaits du viol. Car aujourd’hui cette pratique est le seul moyen naturel pour le corps de contrôler les naissances. Elle est recommandée à toutes ses femmes trop légères avec leurs pilules contraceptives, plus communément appelées les SLUT (Sexually Liberated Uterine Tendencies). Dans le cadre d’un viol légitime, le corps sécrète des éléments naturels afin de prévenir les grossesses et comme l’explique si bien le film, sous forme de dessin animé cette fois, lorsque les ovaires voient débarquer des spermatozoïdes issus de cette pratique, elles se mettent automatiquement en mode destruction.

Avec le viol légitime, plus d'angoisses d’oublier sa pilule. Selon la jeune femme, visiblement très épanouie, il est même préférable de ne plus y penser du tout …

Seuls désagréments, cette pratique n’empêche pas la transmission du VIH et comme tout traitement, elle engendre des effets secondaires : nausée, dépression, insomnie, hystérie…  Le viol légitime est accessible à tous et si vous voulez en savoir plus, conclut le film, demandez aux membres du congrès, ceux-ci sont intarissables sur le sujet.

Si certains républicains estiment que la notion de viol illégitime ne s’applique qu’à une jeune fille de 13 ans  molestée par son prof de sport ou retrouvée droguée et nue dans un endroit peu familier, d’autres, comme Tom Smith, déclarent qu'une grossesse issue d'un viol équivalait à la naissance d'un enfant hors mariage. Plus récent encore, Paul Ryan, le candidat républicain à la vice-présidence des Etats-Unis, qualifiait le viol de «méthode de conception».

Des propos effrayants qui font échos à l’affaire Sandra Fluke. En début d’année, l'animateur radio américain ultra-conservateur Rush Limbaugh a traité une étudiante de «salope» car elle défendait la contraception gratuite. Tout comme RAINN aujourd’hui, la compagnie de préservatifs Sir Richard 's surfe sur la polémique et crée le mouvement en lançant Slut-Unite.org.

 

L'ADN - Le 11 sept. 2012
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.