actu_16270_vignette_alaune

Le poney qui danse

Les vidéos sans queue ni tête font la joie des internautes. Wieden + Kennedy pour le réseau mobile Three prend le pas sur la tendance avec un improbable poney dansant. Totalement idiot, irrésistible pourtant.

Les internautes sont friands de "mèmes", ces visuels débiles mettant en scène des chats qui font du vélo ou des bébés qui font la moue. Ils les partagent sans modération. Les mèmes sont devenus de véritables agents de liaison pour un monde connecté tout sourire. Les internautes les postent un peu partout sur Facebook, Twitter et par courriel.

Wieden + Kennedy London embrasse cette tendance pour son client : le réseau mobile Three dont la philosophie, appropriée au projet, est «Keep on Internetting». Une contribution au monde des mèmes qui revêt les traits d’un Shetland. Ce petit poney tire son origine des îles Shetland et Orcades, au nord de l'Ecosse. Son image a récemment été utilisée dans une campagne de l'office du tourisme d’Ecosse pour la campagne "Year of Natural Scotland". L'office du tourisme avait détourné une photo de deux Shetland photographiés en pull-over par Fivla et Vitamin. De drôles d’égéries qui avaient fait alors le buzz sur la toile.

Aujourd’hui, le Shetland revient : avec une crinière empruntée à Tina Turner et un moonwalk maîtrisé à l’éraflure du sabot sur «Everywhere» par Fleetwood Mac, il incarne aujourd’hui la nouvelle campagne du réseau mobile Three dans un spot TV. Et, cerise sur le gâteau, l’internaute est invité à personnaliser son petit poney grâce au Poney Mixer : un outil de danse de poney-mixage. Les créations, les plus folles soient-elles, peuvent ensuite être partagées sur Facebook et Twitter et pourquoi devenir le support d’un des nombreux spots TV.

L’annonce a été réalisée par Dougal Wilson de Blink Productions, en collaboration avec MPC, Wave, Tom Kingsley et Munky.

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.