habillage
premium1
premium1
FuckDonaldTrump

Le morceau « Fuck Donald Trump » trolle les ondes américaines

Le 6 févr. 2017

Cachés derrière un VPN (réseau privé virtuel), des activistes anti-Trump ont piraté des dizaines de radios américaines en passant de force et en boucle le morceau FDT (« Fuck Donald Trump) du duo YG & Nipsey Hussle.

« I like white folks, but I don't like you. All the niggas in the hood wanna fight you »

Dans de nombreux états comme la Caroline du Sud, le Texas, le Tennessee et L’Indiana, c’est une dizaine de stations de radios indépendantes qui ont été piratées par des militants anti-Trump, ascendants hackers. Ces derniers ont en effet trouvé le moyen d’interrompre les programmes de force pour diffuser le très engagé « Fuck Donald Trump » des rappeurs YG & Nipsey Hussle. Un message qui a le mérite d’être aussi clair que de l’eau de roche et qui a d’ailleurs fleuri sur les ondes de la radio communautaire religieuse Mother of the Redeemer, toutes les heures, pendant deux jours.

FDT - YG & Nipsey Hussle

D’autres stations se sont aussi vues diffuser le morceau de force pendant 15 minutes. C’est l’exemple de Sunny 107.9 dont le directeur, Frank Patterson, assure avoir pu retracer l’adresse IP des hackers, mais sans résultat, puisque que les activistes responsables du troll étaient basés à l’étranger, cachés derrière un VPN.
D’autres radios plus engagées et amusées par le phénomène se sont prêtées au jeu en diffusant volontairement le morceau, à l’instar de We 96.3 de Portland qui l’a émis une heure par jour pendant toute la semaine d’investiture de Donald Trump.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.