habillage
premium1
actu_18202_vignette_alaune

Le lait, c'est gai

Le 9 sept. 2013

La conservation longue durée du lait n'est pas le sujet auquel on pense pour amuser ses amis. Pourtant, Devondale dévoile une série de spots publicitaires hilarants qui ne parlent que de ça.

 

Le lait a la pêche cette année et regorge d’imagination dans ses campagnes publicitaires. Preuve en est avec ce spot « Crazy Cat Lady » qui met en scène une vieille dame que l’on dirait toute droit sortie du film Misery, les chats en plus. Vivant seule avec ses chats, elle s’adonne en leur compagnie à son hobbie préféré : boire du lait. Les nostalgiques de Catwoman et de la superbe Michelle Pfeiffer jouant ce rôle, risquent d'en faire des cauchemars s’ils imaginent la possibilité qu’elle ait pu finir ainsi… Toujours est-il que cette vieille dame nous sert une jolie leçon de morale, à savoir, veiller à ne jamais manquer de lait. Un état de fait rendu possible grâce au lait longue conservation Devondale. Long Life Milk.

Kit Rahman, directeur marketing de Devondale : « Manquer de lait est un problème et parce que le lait Devondale longue conservation dure longtemps (non ouvert), cette campagne rappelle aux Australiens de toujours garder un Devondale dans leur réfrigérateur - ou de faire face aux conséquences. »

Et pour faire taire les mauvaises langues, qui prétendraient que longue conservation rime avec conservateurs, la marque a décidé de mettre en scène leurs préjugés et les effets secondaires potentiels. La video s’intitule « Glow Girl »: elle suit l’errance d’une petite fille devenue phosphorescente après avoir ingurgité trop de conservateurs. Une manière humoristique de rappeler que lorsqu’on parle de longue conservation cela ne signifie pas forcément qu’un produit est bourré de produits chimiques : chez Devondale, en l’occurrence, il s’agit d’un processus de conditionnement.

 

«Le consommateur moderne est très exigeant », explique le directeur créatif Darren Spiller. « Mais parce que nous basons notre communication sur une observation de la vie réelle, pour ensuite détourner en ridicule des situations, le spectateur est plus enclin à faire le voyage avec nous. Nous essayons de rester connecté, mais divertissant. »

 

Ces campagnes web sont signées DDB Melbourne. Elles font suite à Sunshine Bubble et Man child qui tentait de démontrer que le lait était plus digeste que le lait de soja. Tout aussi drôle.

 

Dans un genre tout aussi barré, la marque de lait MilkPEP a imaginé, en collaboration  avec son agence Deutsch NY, des duels d’un genre nouveau : verre de lait vs omelette ; verre de lait vs burrito ; verre de lait vs jus d’orange… Le lait s’avère toujours le grand gagnant des petits déjeuner puisqu’il est plein de protéines, plus léger, plus abordable et surtout plus sain de consommer.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.