habillage
actu_13493_vignette_alaune

Le joker est de sortie

Le 13 juin 2012

Etre un méchant de cinéma n’ouvre pas toutes les portes. Face à un vrai tyran, en chair et en os, même Dark Vador et le Joker manquent de munitions. La preuve par Amnesty.

 

En juillet prochain, les États se réuniront à l’ONU pour négocier et adopter un traité international sur le commerce des armes classiques (TCA), pour lequel les ONG membres de la campagne « Contrôlez les armes » se mobilisent depuis 2003. La Belgique, quatorzième exportateur mondial d’armements, a jusqu’à présent soutenu son adoption. Mais dans cette dernière ligne droite, rien n’est encore joué : les intérêts purement commerciaux des États doivent être dépassés, les événements sanglants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord témoignent de cette impérieuse nécessité.

Amnesty International mène aujourd’hui, plus que jamais, campagne pour que ce traité négocié en juillet par les Nations unies, empêche les transferts d’armes susceptibles de contribuer directement à de graves atteintes aux droits humains.

L’organisation a envoyé deux méchants, Dark Vador et le Joker, se fournir en armes légères auprès d’armuriers locaux (La FN Herstal et Dassault). Un choix de personnages avisé quand on connait le succès de Dark Vador en publicité (notamment la parodie de la pub Volkswagen par Greenpeace) et la notoriété du terrible Joker, ennemi juré de Batman, dont le dernier opus très attendu (The Dark Knight Rises) sortira également en juillet.

Dark Vador et le Jocker se sont présentés, comme de simples acheteurs, aux grilles des firmes d’armurerie et se sont vus refuser l’entrée. Un barrage pour le moins étonnant quand on sait  que les armuriers continuent à vendre des armes à des tyrans, responsables de nombreuses violations des droits humains dans le monde.

 

 

Les réactions des firmes ont tout même eu des répercussions positives. Ainsi, Dassault a proposé une rencontre à Amnesty International France pour débattre de ce traité. La FN Herstal, qui dans un premier temps avait contacté les forces de police, a finalement accepté que soient utilisées et diffusées les différentes images obtenues par l’organisation, du moment que les visages de ses employés soient floutées.

Postées la semaine dernière sur la toile (site d’Amnesty, Youtube, Facebook), les vidéos ont été visionnées environ 200 000 fois. Ces vidéos, diffusées en anglais, en français et en néerlandais,  sont une production d'Amnesty International Belgique (section francophone et section flamande).

En parallèle de cette campagne, réalisée par Air, 50.000 dazibao (en référence aux affiches distribuées pendant la révolution chinoise) à l’effigie de Poutine et Bachar al-Assad grimé en Joker, ont été distribués dans l'enceinte de grandes gares à Bruxelles et en Wallonie.

 

Par ces actions, Amnesty International et ses militants appellent ainsi le gouvernement belge, via une pétition en ligne, à faire en sorte d’obtenir un traité sans failles.

 

La pétition au 13 juin 2012 Au 13 juin 2012:

9995 signatures pour la Belgique;

193 882 signatures au niveau international.

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.