habillage
premium 1
premium 2
actu_18611_vignette_alaune

Le futur métro entre en gare de Londres

Le 7 oct. 2013

Le Musée des transports de Londres s’associe à Siemens et CBS Outdoor et dévoile le train du futur en plein cœur de la capitale.

Le 9 janvier 1863, il y a 150 ans, celui que les anglais appellent le « tube » ouvrait sa première ligne de métro entre Paddington et Farrington. Destinée à désengorger les allées-venues de la capitale, encombrée de charrettes, de diligences et des habitants nombreux, cette ligne couvrait à l’époque 4,8 kilomètres, sur sept stations. Une avancée urbaine de taille, seulement 26 ans après la montée sur le trône de la Reine Victoria, aujourd’hui indissociée de l’histoire britannique. Un siècle et demi plus tard, le tube, considéré comme le plus vieux métro du monde, couvre 402 km, dessert 270 stations et transporte 1,1 milliard de passagers par an. « Il est le sang qui irrigue Londres », résume pour l'AFP David Waboso, directeur des investissements à TFL, l'organisme qui gère le métro.

 

Le London Transport Museum a donc décidé de lui rendre hommage tout au long de l’année à travers une série d’évènements et d’expositions. Les festivités ont débuté le 13 janvier : les Londoniens pouvaient ainsi refaire le premier trajet de 1963, entre Paddington et Farrington, à bord d'une locomotive-vapeur datant de 1898 et issue de la collection du musée. Jusqu’au 27 octobre, a lieu l’exposition Poster Art 150 : 150 affiches méticuleusement sélectionnées par le London Transport Museum seront exposées dans ses murs, un résumé graphique des 150 ans du tube. Des performances théâtrales dans la station désaffectée d’Aldwych, la publication de poèmes et la sortie d'un livre intitulé Underground: How the Tube shaped London sont également prévues.

 

Des célébrations en hommage à toute une décennie passée que le London Transport Museum inscrit dans la modernité, grâce à l’exposition Going Underground : Our journey to the future. Ce projet soutenu par Siemens et CBS Outdoor ouvre ses portes aujourd’hui à Londres, il présente les développements futurs destinés aux trains et aux gares. Un nouveau concept de rame, matérialisé en grandeur réelle et baptisé Siemens Inspiro : plus économique en énergie (30%) et plus léger (20%), il propose aux usagers des écrans interactifs pour les aider à trouver plus facilement leur chemin, une billetterie électronique plus avancée, ainsi que des systèmes d'information plus modernes. Les visiteurs peuvent également télécharger, sur leur Smartphone, une application spécialement conçue pour l’exposition via un site dédié ou un QR code : celle-ci leur fournit d'amples informations quant à l’exposition et les technologies à venir. Cet espace est libre d’accès pour une période de trois mois. Il est situé sur le site Crystal à Royal Victoria Docks.

Steve Scrimshaw, directeur général de Siemens Rail Systems UK, a déclaré : « Londres a en commun, avec de nombreuses grandes villes à travers le monde, de devoir faire face à des défis de transport importants en raison de la croissance démographique en cours et l'augmentation des besoins en capacité. Notre exposition met en lumière quelques-unes des innovations qui pourraient permettre à ces villes de s'attaquer à ces questions et d’aider les passagers à profiter d'un voyage plus agréable. Nous voulions proposer aux gens une expérience vraiment personnelle ; assis sur les sièges d’un train futuriste, ils peuvent  interagir avec les objets exposés d'une manière informe et excitante en même temps. »

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.