actu_17078_vignette_alaune

Le doigt à l'info.

Plutôt que de montrer du doigt les prédateurs de la liberté, Reporters Sans Frontières a décidé de leur en accorder un, voire deux pour Kim Jong-Un, pour la journée mondiale de la Liberté de la presse.

Reporters sans Frontières combat, depuis sa création, ces hommes de pouvoir qui empêchent notamment les journalistes d'exercer leur métier. Aussi, à l'occasion de la journée mondiale de la Liberté de la presse, vendredi dernier, l'association et son agence BETC ont décidé de lancer une campagne pour appeler à la vigilance du grand public.
Rappeler ainsi que la liberté d'information est un droit universel indispensable pour que chacun puisse exercer son rôle de citoyen.
"Sans liberté d'information, il ne peut y avoir de contre-pouvoir."

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.