habillage
premium1
poils

La vengeance des poils pubiens

Le 3 nov. 2016

La maison de production Mad Ruffian donne vie à ce que nous avons de plus intime dans un clip pour Francobollo.

Les applications de rencontres font des victimes parmi les cœurs à prendre, mais aussi parmi les poils. Croyez-le ou non, ces derniers souffrent de se voir abandonnés au moindre rendez-vous galant. C’est le sujet du clip loufoque du dernier morceau de Francobollo, Wonderful.

Derrière ce film animé bien barré, le réalisateur Christopher Watson-Wood, de la maison de production Mad Ruffian. Il explique avoir voulu proposer quelque chose de « bête, dans un esprit adolescent, et qui ne se prenne pas trop au sérieux, comme si ça sortait tout droit de l’esprit d’un gamin de 13 ans ». Pari réussi. « Nous aimions beaucoup l’idée d’essayer de transformer quelque chose qui est généralement considéré comme un peu dégueu en un personnage mignon ».

 

Qu’on apprécie ou pas, cette petite boule de poils a demandé toute la concentration des équipes : elle devait en effet avoir la personnalité émotive d’un cartoon tout en pouvant s’intégrer dans un univers réel.

Le résultat ? « Pixar qui atteint la puberté », analyse Christopher Watson-Wood. Y a de ça…

Alors certes, ce n’est pas très malin. Mais le clip a le mérite de sortir des productions « movie-like » ultra-sérieuses qui fleurissent en ce moment, et mine de rien… Ça fait du bien.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.