habillage
actu_14002_vignette_alaune

La fessée de trop

Le 28 août 2012

Le chausseur Brian Atwood a choqué l’Amérique. Il a transformé, en quelques clichés, Candice Swanepoel, l’ange blond de Victoria Secret, en une maîtresse BDSM.

Le mannequin originaire d'Afrique du Sud est l’égérie de la dernière campagne  automne/hiver 2012 de Brian Atwood, créateur américain de sa marque éponyme en 2001. Connu pour ses talons excentriques et vertigineux, celui-ci a choisi de placer ses “oeuvres” dans un film hautement marqué par l’univers du fétichisme: lieu de vénération par excellence de la femme et du talon aiguille.

Candice Swanepoel y apparait nue, avec pour seul accessoire ses cuissardes de cuir. Connectée à différentes caméras, elle regarde et se remémore, avec un plaisir non dissimulé, ses différentes parties. Tour à tour corsetée, nue, rien n’est dissimulé au spectateur: masturbation féminine, jeux de dominations, plaisirs à trois... la belle semble parfaitement maîtriser ses désirs et sa sexualité grâce aux petits bijoux qu’elle porte aux pieds: les derniers modèles Brian Atwood. Des postures et des tableaux empruntés à Helmut Newton qui le premier a su rendre hommage à cette féminité affirmée, décomplexée, désinhibée.

Egalement un clin d’oeil au fameux Sliver de Philip Noyce, où William Baldwin espionne ses voisins à l’aide d’une pièce équipée de caméras, dont celui de Sharon Stone. Brian Atwood aurait–il orchestré la vengeance de la blonde vingt ans après?

Toujours est-il qu’outre atlantique la pilule soft-porn a du mal à passer. La campagne photographiée par Mert et Marcus a été censurée. Brian Atwood qui souhaitait annoncer l’ouverture d’un magasin rue Madison s’est vu interdit d'affichage sur la boutique, sur les taxis et dans les rues de New York.

 

 

L'ADN - Le 28 août 2012
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.