habillage
premium1
premium1
actu_13329_vignette_alaune

La fabrique des héros de Coca-Cola

Le 3 juin 2012

Partir de Zéro et réaliser ses rêves. C'est la démonstration que Coca-Cola Zéro veut faire en nous invitant à quelques pas de Toe Tappy avec Keemo.

 

L’année dernière était initié le projet Make It possible: dance project par Coca-Cola Zéro. Etaient appelés à y participer chorégraphes et danseurs de tous niveaux et du monde entier, afin de créer un engouement mondial autour d’une nouvelle danse. Une manière selon la marque de prouver que, même en partant de rien, c'est-à-dire de zéro, un nouveau champ des possibles s’ouvre à qui le désire vraiment.

 

 

Coca-Cola Zéro s’est associé au réalisateur américain Jon Chu (Step Up 2: The Streets, Step Up 3D et le documentaire sur Justin Bieber : Never Say Never), au chorégraphe Jaquel knight et au collectif LXD, pour créer une plateforme sociale. Les participants étaient invités à poster les vidéos de leur performance, l'enjeu étant de devenir l'égérie d'une campagne de la marque. L’opération s’est révélée être un succès avec des centaines de vidéos postées. Ce casting géant a permis à la marque de découvrir Joey Knucklehead Turman, danseur originaire de Los Angeles et créateur du "Toe Tappy", un mouvement de break dance tout en déhanché et jeu de jambes.

 

Joey Knucklehead Turman

 

Pour interpréter cette nouvelle danse, Coca-Cola Zéro a jeté son dévolu sur Keemo, un acteur et danseur français. Il incarne la marque pour sa dernière campagne de pub Phenomenon. Le film met en scène le jeune homme qui, en esquissant quelque pas de danse, va déclencher un immense phénomène de contagion sur la toile. Car le Toe Tappy personne n’y résiste. Rythmée, entrainante et joyeuse, cette danse se diffuse à vitesse grand V : d’une simple démonstration entre potes, le Toe Tappy se propage dans la rue, le metro, sur le web, jusqu’à être enseigné dans les studios de danse et intégrer des jeux et des clips. On ne coupe pas à l'inévitable happy end : les parents acceptant enfin la vocation de danseur de leur fils. Une histoire inspirée  de celle de Joey Knucklehead Turman qui, grâce à sa passion pour la danse, a réussi à survivre à une enfance difficile.

 

Une très belle publicité signée Nima Nourizadeh, en collaboration avec Stink Digital et Opus 88, et une nouvelle démonstration de la marque de sa capacité à produire de bons contenus.

 

Making-off

Performance de Keemo

L'ADN - Le 3 juin 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.