habillage
premium1
premium1
actu_16817_vignette_alaune

La capote du futur

Le 16 avr. 2013

Bill Gates promet 100 000 dollars à qui inventera un préservatif nouvelle génération, à savoir qui ne diminue pas le plaisir et donne envie aux hommes d’en porter toujours.

Les préservatifs masculins ne coûtent pas cher, sont faciles à fabriquer, faciles à distribuer, et disponibles dans le monde entier, y compris dans les pays les plus pauvres. Une diffusion qui ne risque pas de s’amenuiser tant qu’un traitement efficace contre le sida et la transmission du VIH ne sera pas trouvé. Aujourd’hui c’est 15 milliards de préservatifs distribués par an et environ 750 millions d’utilisateurs.

Pour autant les hommes sont toujours aussi réticents à les utiliser, car si le préservatif après l’abstinence est la protection la plus sûre, ils ont certains inconvénients comme la perte de sensation et de plaisir … Utilisés depuis environ 400 ans, ils ont subi très peu de progrès technologiques au cours des 50 dernières années. L'amélioration principale a été l'utilisation de latex comme matière première et des mesures de contrôle de qualité qui permettent de tester leur résistance. Pourtant nous en savons plus aujourd’hui sur la sexualité et les neurosciences, la biologie vasculaire, l’urologie, la reproduction, la science des matériaux et d'autres domaines, ce qui peut contribuer à des approches nouvelles et non conventionnelles.

Aujourd’hui Bill Gates, par l’intermédiaire de sa Fondation Bill et Melinda, promet 100 000 dollars à celui ou celle qui saura inventer ce préservatif nouvelle génération qui préserve ou améliore de manière significative le plaisir, afin que son utilisation ne soit confronté à aucune forme de réticence. Initialement porté à 100.000 dollars, le montant alloué à l’inventeur pourrait atteindre 1 million de dollars lorsqu'il s'agira d'approfondir les recherches.

L'ADN - Le 16 avr. 2013
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.