habillage
premium 1
premium1
actu_19080_vignette

Innover contre la violence

Le 12 nov. 2013

La Silicon Valley souhaite juguler la violence par l’innovation. Elle lance un concours pour lutter contre les attaques armées grâce aux nouvelles technologies.

Le 6 novembre, pendant l’évènement Uncensored event organisé par Fast Company, l’entrepreneur Jim Pitkow, entouré de brillants représentants de la Silicon Valley comme Ron Conway (investisseur notoire de Google, Facebook, Twitter, Zappos) et Don Kendall, a fait part à l’assistance du projet de la Smart Tech Foundation, à savoir endiguer la violence armée aux Etats-Unis grâce aux nouvelles technologies. L’objectif est d’attirer une vague d’inventeurs et d’entrepreneurs expérimentés, pour accélérer le développement et la disponibilité des produits destinés à prévenir les blessures par balle. A la clef, une récompense d’un million de dollars.

 

Le premier de ces défis, intitulé « Smart Tech for Firearms », s’intéresse à la biométrie par empreinte digitale : grâce à ce système de reconnaissance, seul le propriétaire de l’arme peut tirer. Les innovateurs peuvent soumettre des idées sur trois niveaux : un design simplement ; un prototype qui utilise la technologie biométrie par empreinte digitale sans être encore appliqué à une arme à feu ; un prototype de cette technologie déjà appliqué à une arme à feu. Grâce à la Smart Tech Foundation, ces innovateurs auront l’opportunité de mettre leurs technologies à l'épreuve de normes rigoureuses et de rencontrer des investisseurs, des collaborateurs et des experts.

Cette volonté de lutter contre l’épidémie de violence armée aux Etats-Unis est née suite aux tragiques évènements de Newtown : fin 2012, Adam Lanza, un collectionneur d’armes à feu, avait tiré à bout portant dans une école primaire et tué quantité d’enfants et d’enseignants. Un drame qui avait alors fait réagir Jim Pitkow et Ron Conway ; avec des poids lourds de la Silicon Valley (dont la plupart souhaitent rester anonymes), ils ont alors décidé de créer la Smart Tech Foundation, sans attendre des solutions législatives si tant est qu’il y en ait.

 

Outre-Atlantique, la culture des armes à feu reste très ancrée : selon L'Express, on estime à 300 millions le nombre d'armes à feu en circulation pour 318 millions d'habitants, soit une moyenne d'une arme par habitant. L’Iowa délivre même des permis de port d’arme aux personnes aveugles ou atteintes de fortes déficiences visuelles. L’annonce des projets de la Smart Tech Foundation intervient d’ailleurs au moment où la société Solid Concepts est parvenue à créer la première arme à feu de métal avec des imprimantes 3D : une arme qui fonctionnerait à la perfection et permettrait de tirer 50 balles à la suite, comme le démontre la video postée sur Youtube.

 

« Aujourd'hui, nous avons annoncé un défi pour lutter contre la violence des armes à feu, une stratégie qui s'appuie sur un élan du secteur privé et des compétitions attrayantes», a déclaré Jim Pitkow, membre du conseil de la Smart Tech Foundation. « Ensemble, nous pouvons exploiter l'énergie entrepreneuriale qui va inspirer de nouvelles idées pour propulser de l'avant la sécurité, le bien-être social et une industrie responsable. Nous croyons que nous pouvons résoudre les défaillances du marché et inspirer une nouvelle vague d'ingéniosité qui peut sauver des vies. »

Le défi « Smart Tech for Firearms » sera lancé officiellement en janvier 2014.

 

(Crédit photo: REUTERS/Ralph D. Freso, via le site http://www.slate.fr/)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.