actu_13729_vignette_alaune

Greenpeace mais pas love

Pris en otage par la mafia nucléaire, le Premier ministre belge Elio Di Rupo est en mauvaise posture. Il devra rendre sa décision sous la torture. Une video polémique et sans concessions de Greenpeace.

Alors que l’Open VLD et le Sp.a ont opté pour la fermeture des trois plus anciens réacteurs de Belgique qui doivent normalement être mis à l'arrêt en 2015, le MR et le CD&V ont pris la décision contraire. Ils sont favorables à une prolongation de dix années prétextant qu’il existe encore trop peu de capacités alternatives.

Aujourd’hui, seul le PS ne s’est pas clairement prononcé pour le respect de la loi de sortie du nucléaire. Les militants de Greenpeace appellent donc Elio Di Rupo, actuel Premier ministre de Belgique et membre du Parti socialiste (PS), à clarifier la situation. Selon eux, ceux qui souhaitent investir dans des grands projets d'énergie renouvelable trépignent d'impatience mais attendent néanmoins un cadre clair pour ce qui est des investissements. Clarifier la situation quant à l’accord du gouvernement qui prévoit le respect de la sortie du nucléaire est la première chose à faire.

L’organisation n’a pas hésité à se servir des réseaux sociaux pour lui faire passer un message clair. Ils ont mis en scène Elio Rupo, reconnaissable grâce à son inébranlable nœud papillon rouge, un sac sur la tête, attaché dans une usine désaffectée, prêt à se faire passer à tabac par la mafia Electrabel.

Prolonger la durée de vie des centrales nucléaires est dangereux pour notre sécurité et, selon Greenpeace, contribue à maintenir le marché de l'électricité sous le joug de GDF Suez Electrabel. Dans son document “Le vrai visage d’Electrabel”, Greenpeace épingle quelques travers d’Electrabel : GDF Suez Electrabel se façonne volontiers une image verte mais en réalité, ses pratiques sont proches de celles de la mafia.

La video a suscité de vives réactions, notamment du monde politique qui s’est dit choqué de son contenu.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.