actu_18347_vignette_alaune

Greenpeace lâche son ours

Dimanche, Greenpeace a fait défiler un immense ours blanc dans les rues de Londres. Direction : le siège social de Shell. Mission : interpeller la firme sur ses projets de forage en Arctique.

Greenpeace n’en finit plus de dénoncer Shell. Après son incroyable intervention à Spa-Francorchamps (Belgique), où se disputait le Grand Prix de Formule 1, l’organisation de protection de l'environnement a fait défiler un immense ours blanc de 12 mètres de haut de Victoria Tower Gardens (à proximité du Parlement), en passant par Westminster pour terminer au siège social de Shell.

 

Cet immense animal, fabriqué à partir de matériaux recyclés et équipé de haut-parleurs qui transmettaient des sons du pôle nord, a intrigué quantité de britanniques qui ont, de fait, écouter les discours de Kiera Kolson et Besha Blondin. Ces deux ambassadrices des territoires nord du Canada ont expliqué leur résistance quotidienne aux projets de forage Shell. La bouche et le corps de l'animal était articulé par des marionnettistes pour plus de réalisme.

 

La marche a pris l’allure d’une immense parade carnavalesque et 3 000 personnes ont laissé leur marque de désapprobation devant le siège de Shell en dessinant des lignes de craie à l'intérieur d'une zone qui est légalement interdite à la protestation à Greenpeace. Sur l’ours était inscrit le nom des 3,5 millions de personnes qui soutiennent la lutte contre le forage en Arctique voulu par Shell.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.