premium 1
premium 1
actu_24317_vignette

Gamers vs Cancer

Le 6 janv. 2015

Les scientifiques mettent les gamers à contribution pour détecter les cellules cancéreuses. Le jeu s’intitule Reverse The Odds et permettra d’aider à faire avancer la recherche tout en s’amusant.

Ce jeu aussi ludique que surprenant est intégré à la grande campagne Stand Up To Cancer, orchestrée par Channel 4 et Cancer Research UK au Royaume-Uni. Celle-ci vise à mobiliser le public britannique afin d’accélérer les progrès de la recherche et permettre aux patients d’accéder aux percées scientifiques effectuées en laboratoire.

Reverse The Odds c’est l’histoire d’une petite fille vivant dans un monde magique peuplé d’Odds qui, peu à peu, deviennent gris : à la charge des joueurs, de leur redonner des couleurs. Pour ce faire, ils doivent « analyser » des séries d’échantillons de véritables tissus tumoraux agrandis, fournis par d’anciens patients, et déterminer en fonction des indications qui lui sont données en amont, si celles-ci sont en réalité cancéreuses ou non.

Un procédé ingénieux qui permet de faire analyser des quantités de données par le plus grand nombre. Un processus qui prendrait des années aux équipes d’experts et qui ne peut, à ce jour, être traité par ordinateur selon Cancer Research UK. Avec ce jeu, les scientifiques espèrent en apprendre plus sur les différents cancers, y compris celui de la tête et du cou, du poumon et de la vessie.

Vous n’êtes pas sûr de votre diagnostic ? Peu importe, même les chercheurs ne sont pas certains de ce qu’ils voient dans les cellules, mais le fait que des milliers de joueurs « travaillent » sur les mêmes données permettra de créer des récurrences. Chaque séquence pose des questions du type : « Distinguez-vous des tâches creuses orange pâle qui présentent éventuellement un contour bleu vif ? ». Réponses suggérées : « non », « oui », « incertain ».

Toutes les réponses fournies permettront aux chercheurs, non pas de poser un diagnostic, mais d'en apprendre davantage sur le cancer et prescrire des options de traitement plus appropriées aux futurs patients.

L’application est téléchargeable gratuitement sur l’App Store, Google Play et Amazon.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.