actu_18574_vignette_alaune

Elle UK milite pour le féminisme

En Angleterre, la cause des femmes connait un regain d'intérêt. Elle UK ouvre ses colonnes et orchestre le débat.

Avec son numéro de novembre, ELLE UK fait renaître le débat autour du féminisme, suscite de nouvelles réflexions et surtout démontre que le féminisme est non seulement toujours d'actualité, mais plus important que jamais... C’est la raison pour laquelle, le magazine de mode à lectorat essentiellement féminin,  s’est entouré de grandes figures de la cause et de la communication afin de fédérer, de différentes manières, un maximum de lecteurs autour de ce projet.

 

L’agence Mother a fait équipe avec Feminist Times, édité par Charlotte Raven.
L’agence Brave a travaillé avec Jinan Younis : cette jeune adolescente victime de harcèlement dans son école a monté avec ses amies une association féministe. Ensemble elles ont participé à la campagne nationale intitulée «Who needs feminism ?  ». Jinan Younis avait d’ailleurs expliqué son combat dans les colonnes du Guardian, l’article a été partagé près de 19 000 fois.
L’agence Wieden + Kennedy London a collaboré avec les co- fondateurs de Vagenda, Holly Baxter et Rhiannon Lucy Cosslett, dont le site a déjà engendré 14,8 millions de visites depuis son lancement.

 

Ces collaborations, matérialisées sous format web et print, sont soutenues en ligne par le site du magazine www.elleuk.com ; via une installation interactive dans les locaux de Londres de Wieden + Kennedy situé au 16 Hanbury Street ; et par un vaste débat assisté qui devrait avoir lieu à la fin du mois. Le projet sera soutenu par les comptes Facebook, Twitter et Pinterest de ELLE UK, ainsi que par un blog créé spécialement pour l'occasion www.elleuk.com. Les lecteurs du magazine sont également invités à relayer la campagne sur Twitter.

 

Chaque agence a présenté trois campagnes print et web, inspirées par les personnes ou les groupes avec lesquels elles ont travaillé : l’objectif est de mettre en évidence les différents visages du féminisme moderne.

 

Le site Make them Pay (Feminist Times & Mother) vise à souligner l'inégalité salariale entre les sexes. Les femmes britanniques gagnent en effet 15 % de moins que leurs collègues masculins, en moyenne, et cette tendance ne devrait pas s’inverser avant 2057. L’agence signe un teaser pour la campagne et organise un débat sur Twitter via # makethempay.

Feminism For Everyone (Jinan Younis & Brave) vise à changer l’état d’esprit de ces six femmes sur sept qui ne se sentent pas concernées par le féminisme, selon un récent sondage. L’agence a créé un diagramme visuel pour l’illustrer et invite à débattre via #feminismforeveryone.

I’m A Women (Vagenda & Wieden + Kennedy) incite les femmes à briser les chaînes d’une société trop stéréotypée et à s’assumer en tant que femme. Le débat est organisé sur # imawomanand.

 

Lorraine Candy, rédacteur en chef de ELLE UK, déclare: « Le féminisme est un enjeu important pour les lecteurs de ELLE. Mais nous avons appris, grâce à l'engagement auprès de nos lecteurs via notre site web et les réseaux sociaux que les jeunes femmes sont confuses quant à ce que la cause signifie et notamment sa pertinence. […] Je crois que le débat est la clef et que nous sommes dans une position unique pour parler de féminisme auprès d’une audience majoritairement féminine ».


 



premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.