actu_18672_vignette

Des tweets et des plantes

Tweete ou la plante meurt. Ceci n’est pas une menace, mais une expérience virtuelle destinée à couper court aux vieilles croyances.

 

Le musée de Nature & Science de Denver ouvre les portes de son exposition MythBusters : The explosive Exhibition.  Ouverte du 11 octobre au 5 janvier, celle-ci se propose de tordre le coup aux vieux mythes et de répondre à quelques questions intemporelles : les tartines ont-elles toujours tendance à atterrir du côté beurré? Courir sous la pluie, plutôt que de marcher, permet-il d’être moins trempé ? Peut-on vraiment faire une pirogue avec du ruban adhésif? Une équipe d’animateurs se charge de répondre à toutes ces questions, en complément des accessoires et des installations proposés aux visiteurs.

 

Et pour promouvoir l’exposition, le Musée, en collaboration avec l’agence Carmichael Lynch, a décidé de transposer une de ces croyances en expérience sur les réseaux sociaux. Qui n’a jamais entendu dire qu’il fallait parler aux plantes pour éviter qu’elles meurent.

 

Le Musée propose de vérifier ce vieil adage avec une campagne orchestrée sur Twitter : les internautes sont invités à se rendre sur le site talktoaplant.com ou # talktoaplant.com pour envoyer des messages à une plante et observer son évolution. Obamacare, shutdown, attaques de frelons géants asiatiques… tout écrit est bon à prendre et est récité oralement à la plante verte, via un système de tweet-to-speech. A côte de celle-ci git une autre plante qui, elle, vit dans le silence. Reste à savoir si leur évolution sera différente malgré leur arrosage quotidien. L’expérience s’étend sur deux mois.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.