premium 1
premium 1
actu_15114_vignette_alaune

Dankse Bank mise tout sur le service on line

Le 21 nov. 2012

Le monde change. La banque de détail doit s’adapter. Dankse Bank se soumet à cette nouvelle réalité en ouvrant de nouveaux services en ligne et en fermant ses agences ...

Plus personne ne peut ignorer la fragilité des marchés financiers. Dans le même temps, la technologie a mis entre nos mains un réseau numérique qui place la finance au bout de nos doigts. Il ne s’agit pas seulement d’une transition temporaire, mais d'une nouvelle normalité.

 

Tel est le nouveau discours de Danske Bank, l'une des principales entreprises financières en Europe du Nord, qui a élaboré avec l’agence Mensch, le film publicitaire «A new normal demands - New Standards ».

Un film qui annonce la nouvelle stratégie de la banque sur la cible des entreprises. Avec le nombre croissant de personnes utilisant les services d’e-banking via leur smartphone ou leur tablette, Dankse Bank a décidé de suivre cette nouvelle tendance et de digitaliser un maximum ses services (gestion des risques, de trésorerie, aides de financement, solution de prêts), avec par exemple la mise en place de sa nouvelle plate-forme Danske Navigator qui offre aux clients un aperçu, en ligne, des conséquences à court terme et à long terme des initiatives stratégiques sur les flux de trésorerie de leur entreprise, la structure de son capital et sa solidité financière.

 

Une nouvelle gestion néanmoins lourde de conséquence, puisque la banque a déjà fermé bon nombre de ses succursales, pour les remplacer par des centres spécialisés.

Selon l’Agefi, Danske Bank a surtout mis en avant la «nouvelle norme» qui s'impose aux banques en matière de régulation et d'exigences de la clientèle. «La banque de détail connaîtra les changements les plus radicaux, souligne l'établissement. Le mode de distribution traditionnel en agences devient rapidement obsolète car les clients préfèrent en général nos canaux digitaux». Les fermetures d'agences à prévoir entraîneront 2.000 suppressions de postes entre 2013 et 2015, qui s'ajoutent au millier déjà annoncé.

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.