bannière 2
premium 1
premium 1
actu_15291_vignette_alaune

Charity : Water, une charité bien ordonnée

Le 4 déc. 2012

Scott Harrisson est le fondateur hors-norme de Charity : Water. On a tous voulu un jour sauver le monde. Lui a réussi à le faire par un mélange audacieux d'énergie et d'actions marketing innovantes.

Charity : Water repose sur l’histoire extraordinaire d’un petit prince de New York qui voulait sauver le monde. Un petit garçon qui avait perdu sa mère trop jeune et qui, plus âgé, avait fini par se perdre dans le monde de la nuit. Cherchant désespérément un sens à sa vie, il quitte en 2004 les rues de New York pour le Libéria. Engagé comme photographe par l’organisation humanitaire Mercy Ships, il est frappé par les visages déformés des autochtones : des malformations dues à l'eau consommée. En effet, le Libéria est privé d'eau courante et d'égouts. La plupart de ses habitants vivent avec moins de 365 $ par an, soit l’équivalent d’une bouteille de vodka achetée dans un club chic de la Big Apple.

La prise de conscience est immédiate. Scott Harrisson fait le serment d’amener de l’eau potable à tous ceux qui en auront besoin. N’ayant pas les moyens de monter une structure, il décide de solliciter la générosité de ses amis. Nous sommes en 2006. Pour son anniversaire, il les invite à ne pas lui offrir de cadeau, mais à faire un don pour ce projet qui lui tient à cœur. Il récolte alors la somme inespérée de 15 000 $, ce qui permet la construction de six premiers puits en Ouganda. Charity : Water était né.

Cette idée a suscité un tel engouement que l’organisation s’est massivement développée. Des stars comme Will et Jada Smith ont également décidé de donner leur anniversaire et ont encouragé leurs fans à en faire de même : plus de 789 000 dollars avaient été récoltés. Des particuliers anonymes commencent à se saisir de l'idée. On se souvient de cette petite fille au grand cœur, Rachel, qui voulait également offrir son anniversaire. Son rêve était de pouvoir amasser 300 dollars. Elle n'en récolte que 220. Mais elle promet d'atteindre son objectif l'année suivante. Malheureusement, elle décède d’un accident de voiture. Très émus, les internautes se sont engagés à réaliser son dernier souhait et ont récolté plus d’un million de dollars.

Avec une très forte présence sur les réseaux sociaux, dons et appels à la mobilisation en ligne, le web est au cœur de la stratégie de collecte de cette plate-forme. Deux principes président. Le premier consiste à reverser l'intégralité des dons aux populations. D'autre part, des outils permettent à chaque donateur de suivre exactement l'usage fait de son argent.

Charity : Water vient de dévoiler sa nouvelle campagne « 100 wells for the holiday » (100 puits pour les vacances) qui se donne pour objectif de construire 100 puits d'eau potable en Ethiopie. Cette campagne mondiale débute avec la diffusion d'une vidéo YouTube et encourage les gens, si ceux-ci n’ont pas d’argent, à faire tout ce qu'ils peuvent pour aider à soulever des fonds (donner leur anniversaire, chanter, danser, courir…) qu'ils soient bizarres, amoureux ou sportifs...

Au cours des cinq dernières années, Charity: Water a permis de financer 6 185 projets d'eau dans 19 pays en voie de développement et par conséquent d’aider plus de 2,5 millions de personnes à accéder à l'eau potable.

 

 

 

Scott Harrisson était un des speakers présents au Web qui se tient actuellement à Paris (4-5-6 décembre).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.