actu_18123_vignette_alaune

Campagne choc du ministère de l'intérieur anglais

"Go Home", c'est le message qui se décline sur les murs de Londres pour inciter les demandeurs d'asile à retourner d'où ils viennent. La campagne est un tollé outre-Manche.

Le ministère de l'Intérieur (Home Office) du Royaume-Uni est à l’origine d’une campagne d’affichage pour le moins nauséabonde. Son objectif : décourager les sans-papiers et les demandeurs d'asile à rester sur le territoire et les inciter à rentrer chez eux. Si le message reste discutable, les moyens utilisés pour le faire parvenir sont particulièrement incisifs : des affiches, des stickers collés sur les chaises en salle d’attente et d’autres formes de bannières ont été disposés dans des centres d’information à l’immigration situés à Glasgow et à Hounslow, à l’ouest de Londres. On peut y lire notamment : «La vie est difficile ici ? Rentrer chez vous est simple » ; « Cet avion peut vous ramener à la maison, nous pouvons réserver les billets. » ; « Renseignez-vous pour rentrer chez vous ».

 

Cette campagne, baptisée "sobrement" Go Home, a débuté en août et devrait se terminer le 4 octobre. Elle est relayée à travers Londres, via une flotte de camions qui arbore le message : « Rentre chez toi ou attends-toi à une arrestation » et informe les intéressés sur le nombre d’arrestations effectuées dans leur quartier la semaine précédente.

 

Des critiques virulentes ont fusé de toutes parts. Positive Action in Housing juge la campagne « honteuse et profondément offensante », tout comme bon nombre de politiciens qui l’assimilent à de la méchanceté gratuite. Sandra White notamment, du SNP MSP (Glasgow Kelvin) et membre de parlement écossais pour les demandeurs d’asile, estime que la campagne cherche à instituer un climat de peur et s’apparente à une forme de racisme. Des réfugiés ont même menacé le gouvernement britannique d’une action en justice. Pour sa défense, le Home Office déclare vouloir simplement aider les immigrés à rentrer chez eux dans la dignité.

 

Alerté, le ministre de l’intérieur britannique s’engage dorénavant à consulter les communautés locales avant de diffuser une campagne. "Go Home" est toujours diffusé mais devrait se limiter à Londres.

 

 

(Source: http://www.huffingtonpost.co.uk/; http://www.theguardian.com)

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.