actu_11013_vignette_alaune

Big Bisou par Benetton

Ce n'est pas parce qu'on vend des tricots qu'on n'a pas sa petite idée sur la grande marche du monde ... Et Alessandro Benetton est bien décidé à nous donner la sienne, à sa façon directe, en image et 4/3.

Si l’amour dans sa forme absolue ne peut exister, il est alors temps d’essayer de ne plus haïr. Unhate: ne plus haïr.
Alessandro Benetton, vice-président exécutif de Benetton Group, a présenté hier dans le flagship store du boulevard Haussmann la dernière campagne choc de la marque de prêt-à-porter italienne.

 

Vingt ans, tout juste, après le scandale provoqué par l’affiche du prêtre embrassant une nonne sur le bout des lèvres (Kissing Nun, Toscani. 1991), Benetton expose des baisers langoureux entre des protagonistes plus improbables les uns que les autres : Barack Obama et le leader chinois Hu Jintao ; le pape Benoît XVI et Mohamed Ahmed al-Tayeb, Imam de la mosquée Al-Azhar du Caire; le président palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

 

Un baiser qui s’inspire du célèbre baiser de Brejnev et Honecker qui symbolisait l'union entre l'URSS et l'Allemagne de l'Est. Des images symboliques de réconciliation pour solliciter une réflexion sur comment la politique, la foi, les idées, même si elles sont différentes et en opposition, doivent quand même conduire au dialogue et à la médiation.

 

Des visuels chocs qui n'ont pas tardé à faire émerger des réactions très critiques du Vatican. Selon le Nouvelobs, pour le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, il s'agit d 'une utilisation inacceptable de l'image du Saint Père, manipulée et instrumentalisée dans le cadre d'une campagne publicitaire à des fins commerciales", à propos de l'image montrant un baiser à pleine bouche avec l'imam sunnite de l'université égyptienne Al-Azhar, Ahmed el Tayyeb. Choquée, Christine Boutin a également appelé au boycott de la marque. Le jour même du lancement de sa campagne, Benetton a donc annoncé le retrait du photomontage du pape embrassant l'imam.

 

Unhate se veut pourtant une campagne universelle qui appelle à l’action les citoyens du monde contre les manifestations et les causes de la haine. Elle se réfère à la Fondation Unhate, fondation créée et constituée par le Groupe Benetton. La présentation d'hier marquait le lancement d’un film et d’une série coordonnée d’initiatives et d’évènements.

 

Hier déjà, des groupes de jeunes ont collé des affiches sur les murs de certains lieux symboliques à Tel-Aviv, Rome et Milan.

Le film Unhate est actuellement diffusé sur le site Unhate, benetton.com et youtube. Réalisé par le metteur en scène français Laurent Chanez, il raconte l’équilibre précaire et le lien étroit entre la montée de la haine et les raisons de l’amour.

Le site Unhate propose également deux applications spéciales : Unhate kiss wall, qui choisit au hasard les images publiées sur le web par les gens et les unit dans un baiser fougueux (chaque instant un nouveau baiser). Et Unhate list, une liste (basée sur Twitter) des choses et des personnes qu'on ne hait pas, constamment actualisée par les visiteurs.

L’idée de tolérance de la campagne United Colors of Benetton trouvera une autre application dans la création d’une installation artistique faite avec les douilles de munitions envoyées par les habitants de zones de guerre dans le monde. L’artiste cubain Erik Ravelo de Fabrica, déjà auteur de la série de sculptures Lana Sutra, recyclera ces « déchets de guerre » pour construire une grande et lumineuse colombe de la paix, Unhate dove, de quatre mètres de longueur, qui portera avec elle le message de la Fondation.

 

«Si l’amour global reste une utopie, bien que partageable, l’invitation à « ne pas haïr », à lutter contre la « culture de la haine », représente un objectif ambitieux mais réaliste." explique Alessandro Benetton.

 

 

 

Le film

 

Les actions citoyennes du 16 novembre

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.