premium 1
premium1
actu_14165_vignette_alaune

Bic dérape

Le 12 nov. 2012

Bic Canada a commis une boulette. En voulant vanter la durabilité de ses stylos bille, la marque a fait couler beaucoup d’encre.

La marque BIC Canada a été contrainte de supprimer une publicité télévisée. Le spot, très controversé, mettait en scène un dictateur asiatique face à des prisonniers. Il leur annonce l’un après l’autre leur sentence. Arrive le dernier, normalement gracié, et malheureusement, son stylo n’ayant plus d’encre, le bourreau se résigne à utiliser le tampon «Condamné».

Une annonce signée Crispon Porter + Bogusky Toronto qui a de suite suscitée de vives réactions.  Des images et des propos jugés insultants pour la communauté asiatique selon les internautes.

Kevin Murphy, vice-président des ventes, du marketing et des opérations de BIC Canada a immédiatement décidé de retirer l’annonce. La marque a, elle, présenté ses excuses officielles sur Twitter et Linda Kwong , porte-parole de Bic, a personnellement répondu à chaque personne ayant porté plainte.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.