habillage
actu_15936_vignette_alaune

Adobe met en boite les annonceurs du Super Bowl

Le 5 févr. 2013

Adobe met un bon coup de pied dans la fourmilière publicitaire du Super Bowl. Dans son dernier spot, la marque pose la question de la justification d’une telle dépense.

Adobe est fier d’avoir fait l’économie de  près de 4 millions de dollars pendant l’évènement sportif de l'année (rappelons que CBS aurait vendu en moyenne les 30 secondes à 3.8 millions de dollars). Une dépense que la marque perçoit comme injustifiée aux vues des prestations en ligne qu’elle propose. Adobe AdLens, qui regroupe AdLens for Search, Adobe AdLens for Display et Adobe AdLens for Social, est un système de gestion centralisé pour le marketing numérique couvrant le référencement, le display et les réseaux sociaux. Il permet de comprendre, de mieux contrôler et d'automatiser la gestion multicanal des campagnes.

Alors pourquoi dépenser autant tandis que la publicité en ligne est moins chère et toute aussi efficace? C’est la question que pose Adobe dans sa dernière annonce « Animals » signée Goodby, Silverstein & Partners. Elle met en scène une singe et un chimpanzé apparemment très au fait de l'optimisation publicitaire pendant le Superbowl.

Prêts à tourner pour une publicité, ils s’interrogent : “Can you believe they spend millions of dollars on these things – for what? 30 seconds [...] oh, yeah, yeah, you know it’s way cheaper to run it online, but then they’ll know who sees it, and whether it works”.

 

Adobe prêche donc pour sa chapelle et contre le choix d'une campagne télévisée vue par 110 millions de personnes. La marque n'avait peut être pas vu que la plupart de ces campagnes buzzait sur la toile bien avant le D. Day!

 

L'ADN - Le 5 févr. 2013
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.