premium1
premium1
actu_18733_vignette

A un espace près !

Le 15 oct. 2013

Un simple coup de crayon peut tout changer. L'organisation160 Girls Project l’espère avec cette campagne qui réclame au Kenya des lois plus strictes pour punir le viol.

Le Kenya vient d’adopter une nouvelle loi contre les policiers trop laxistes avec les affaires de viol : ils seront aujourd’hui soumis à des peines d’emprisonnement s’ils n’enquêtent pas de manière approfondie sur les viols. Un grand pas en avant dans ce pays, trop souvent le théâtre d’horreurs faites sur les femmes.

 

160 Girls Project, une organisation qui cherche à protéger les filles kenyanes contre le viol, a souhaité marquer le coup à l’occasion de la Journée internationale des filles avec une campagne d’affichage. Dans un premier temps, on pouvait y lire « La justice est nulle part pour les enfants victimes de viol » ; puis une simple barre oblique, apposée entre deux mots, en a changé le sens : « La justice est maintenant ici pour les enfants victimes de viol ».

 

La violence à l'égard des femmes est monnaie courante au Kenya. Aujourd’hui, le pays est secoué par l’histoire d’une adolescente de 16 ans attaquée, battue et violée par six hommes, alors qu'elle revenait des funérailles de son grand-père dans l'ouest du Kenya. Du fait de cette agression barbare, elle est aujourd’hui en chaise roulante. En guise de punition, la police a exigé des coupables qu’ils coupent l'herbe autour de leurs locaux...

 

Source: Creativity-Online

 

 

Adrien de Blanzy - Le 15 oct. 2013
premium 2
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.